Actualités | 10 bonnes raisons de passer à Premiere Pro, par Olivier Leonetti, monteur et formateur

10 bonnes raisons de passer à Premiere Pro, par Olivier Leonetti, monteur et formateur

10 bonnes raisons de passer à Premiere Pro, par Olivier Leonetti, réalisateur, monteur, expert et formateur certifié sur Premiere Pro.

Parce que c’est un logiciel de montage universel ! 

Eh oui ! N’oubliez pas que vous allez pouvoir travailler sur des projets dans la prod qui vous embauche (en CDD ou en CDI) mais aussi chez vous (en télétravail) ou à l’endroit de votre choix, si vous avez une station portable suffisamment puissante (et un écran secondaire, quand même…).

Bien sûr que vous pouvez faire de même avec :

  • FCP X, mais, quelles que soient ses qualités, convenons que ce logiciel est très peu utilisé en entreprise
  • AVID, mais s’il demeure malgré tout LA référence en matière de montage, il reste plus compliqué et/ou plus cher de l’installer chez soi que Premiere
  • Davinci Resolve, mais, même s’il prend de plus en plus de part de marché à Premiere, il reste encore pour les entreprises SURTOUT un (remarquable) logiciel d’étalonnage et demeure peu utilisé pour faire du montage.

Parce que Premiere est au centre d’une galaxie de logiciels très performants et, pour certains, référence : c’est LA big raison pour choisir Premiere, bien entendu !

Non seulement vous travaillez avec un logiciel souple, intuitif et universel, mais il a des liens directs avec LES références en matière d’image, fixe ou animée, que sont Photoshop et After Effects. Et ne dites pas : je n’y connais rien, je n’y toucherai jamais. C’est impossible : qui n’a jamais eu besoin de détourer un logo, recadrer une image, animer un texte ou un élément graphique avec des préconfigurations puissantes, esthétiques et originales ? Sans compter qu’il existe des quantités de « templates » pour After Effects (et pas pour les autres logiciels de compositing vidéo…) et que vous pouvez toujours envisager une formation courte pour en comprendre le fonctionnement de base.

Parce que Premiere bénéficie de mises à jour régulières et qui apportent à chaque fois de réels bénéfices utilisateur…

Chaque année, je me demande ce que les développeurs et les ingénieurs d’Adobe vont nous proposer : je suis rarement déçu ! Deux exemples : la fonctionnalité de transcription en juin 2021 et l’outil de remixage automatique début 2022. 

Parce que Premiere est payant : eh oui, ça peut sembler étrange, mais c’est pour moi une garantie. 

Premiere est payant parce qu’il est développé par un éditeur de logiciel et non par un fabricant d’ordinateur qui peut décider du jour au lendemain de cesser de développer son « logiciel que tout le monde aime tant » (cf. les aventures d’Apple avec Final Cut Pro 7). Alors, oui, en contrepartie, il faut payer, mais je trouve que c’est normal pour un outil professionnel, qui se veut professionnel et qui l’est effectivement !

Parce que, finalement, le tarif n’est pas si élevé que ça : Ok, d’accord, 20 € rien que pour Premiere ou 60 pour l’ensemble de la suite, ça peut sembler cher… 

Sauf que… Forcément, il y a un « sauf que » ! Tout d’abord, si vous êtes une entreprise, même de taille modeste, 60 € pour toute une gamme de logiciels, dont des références comme Photoshop, After Effects ou Illustrator (pour rester dans le domaine de l’image), ce n’est pas cher ! 1 déjeuner avec un client ? 1 plein d’essence ? 1 abonnement téléphonique ? Pas grand-chose, au final, dans une compta… Si vous êtes un particulier, free-lance, sachez qu’Adobe pratique une politique commerciale très agressive et propose en permanence des promos et des remises adaptées à toutes les situations : soyez vigilants, vous en trouverez forcément une qui correspond à votre profil ! Dès lors, 30 € pour une suite complète, c’est vraiment raisonnable. Comparez ce tarif au prix de votre ordinateur que vous changez de bonne grâce tous les 5 ans pour rester performant…

Parce que l’interface est très intuitive : c’est vrai, elle est peut-être copiée sur celle de feu Final Cut Pro 7… Et alors ? 

Cela a permis à de très nombreux utilisateurs (dont moi !) de passer très facilement de l’un à l’autre logiciel sans avoir à tout réapprendre, à acquérir de nouveaux réflexes et à comprendre une nouvelle interface (vous avez compris à quelle appli je fais allusion, n’est-ce pas… ?). Pareil pour les monteurs travaillant sous AVID : en dehors de l’absence de quelques fonctions (non, définitivement, il n’y a pas de « Mixdown » sous Premiere !), tous les monteurs AVID « retrouvent leurs bébés » dans Premiere.

Parce que Premiere travaille avec vos rushes natifs…

Ca, c’est l’autre grande force du logiciel en lui-même. Contrairement à AVID qui doit transcoder tous vos rushes avant que vous puissiez commencer à monter, Premiere travaille avec vos rushes natifs et vous n’avez pas à vous préoccuper dans quel format ou codecs le tournage a été fait. Premiere ingère TOUT !

Parce que l’interface propose 10 langues différentes et qu’il est très facile de passer de l’une à l’autre !

Ca peut sembler anodin, mais, parfois, quand on travaille sur des projets internationaux (et je ne fais pas forcément allusion à des grosses productions américaines !), il peut être utile pour faciliter les échanges, de passer d’une langue à une autre et de revenir ensuite à sa langue maternelle. Avec Premiere, c’est possible et facile.

Parce que Premiere permet de travailler sur des projets de groupe via le Creative Cloud.

…dans la continuité de la 8ème raison, il est possible de travailler à distance, à plusieurs sur un même projet, sans avoir à s’envoyer le moindre fichier, un peu à la façon d’un Drive. Mais ici, c’est le Cloud d’Adobe qui gère votre projet. Bien entendu, cela nécessite quelques précautions (en particulier, que tout le monde ait les mêmes rushes…) et une organisation rigoureuse, mais ça marche plutôt pas mal…

Parce que la hot-line est efficace !!!

…à partir du moment où l’on connait le numéro de l’assistance qu’il n’est pas aisé de trouver, je l’avoue, les techniciens en ligne sont très efficaces et compétents, et ne vous laisseront jamais en rade, quitte à vous rappeler ou à vous tenir informé par mail. Ils ne vous oublient JAMAIS. Alors, pour finir, et pour vous éviter des recherches fastidieuses, voici en bonus le n° de la hot-line française ADOBE : 01-71-23-01-96

Video Design Formation propose des formations Premiere Pro dans des conditions uniques :

les plus populaires

agenda

Tags