Actualités | Nuke: un logiciel de compositing incontournable.

Nuke: un logiciel de compositing incontournable.

Vous vous intéressez au compositing, ou peut-être bien que vous en faites déjà vous-même?
Vous commencez peut-être à vous sentir un peu perdus face au nombre de logiciels sur le marché.. Lequel choisir?

Voici mon petit coup de pouce.

Je vais vous présenter David, Jérôme, Loïc, Lucien, Romain et Tina.
Parmi leurs employeurs, des boîtes de post-production ou d’animation telles que Autrechose, Chez Eddy, Cube, Digital District, Ellipsanime, Europa Corp, Illumination, MacGuff, Mikros, Studio Hari, Walking the dog.
Leurs noms sont au générique de « Cloclo », « The Artist », « Stars 80 », « Un monstre à Paris », »LORAX », « Moi, Moche et méchant », « L’écume des jours », et bien d’autres encore…

Leur point commun?  Nuke.
Certains y sont venus de fil en aiguille simplement parce que les choses ont fait que…, d’autres l’ont choisi pour ses capacités techniques. Dans tous les cas, chacun explique pourquoi Nuke est devenu un logiciel incontournable.

Hier je vous présentais Tina et Jérôme. Je les ai tous les deux rencontrés sur des productions sur lesquelles je travaillais moi-même sur Nuke ou Flare.
J’ai rencontré Tina, en Octobre dernier au Studio Hari sur la série animée en 3D « La chouette ».
En ce qui concerne Jérôme, cela remonte à deux ans, lorsque nous travaillions chez Digital District à Paris. Nous nous y sommes recroisés régulièrement sur différents projets.

TINA DARDENNE : Animateur 2D & Compositing Artist.

298534_10150361212821732_2006300102_n

Tina, qui es-tu? Quel est ton parcours professionnel ?

 

Je suis Tina Dardenne. J’ai eu une formation d’animation 2D à LISAA.
J’ai fait mes premières armes en compositing, sur une série d’animation 2D sur After Effects.
On m’a ensuite proposé de faire du rendu 3D, et comme je n’avais aucune formation en 3D, j’ ai saisi cette occasion pour m’ouvrir à cette technique.
De fil en aiguille, j’ai commencé à faire du Compositing Additionnel et de la Stéréoscopie sur Nuke sur un « Monstre à Paris » et « Le Lorax ».
Actuellement, je travaille sur une série 3D pour Ellipsanime mais en parallèle, je travaille également avec « Small Pirate » sur un nouveau concept de réalisation pour un clip.

 

Comment en es-tu arrivée à travailler sur Nuke ?

 

Dans la 2D, on utilise souvent Harmony et After Effects.
After se prête beaucoup plus au motion design, à l’habillage et au compo 2D basique, rarement à du compo pur. Mais pour la 3D, c’est Nuke!
Je me suis donc mise à Nuke pour travailler en compo Stéréo sur « Monstre à Paris » chez Walking the Dog.
Je me suis formée sur le terrain, chez moi et puis comme j’ai énormément accroché avec la philosophie du soft, j’ai voulu parfaitement le maîtriser et j’ai décroché une formation approfondie chez Vidéo Design Formation.
Depuis, Nuke est un peu devenu mon logiciel fétiche!
J’encourage toute personne qui aime travailler l’image à se former sur Nuke, surtout, s’il veut bosser dans l’univers de la 3D et du live!

 

Parcours de Tina: http://www.linkedin.com/profile/view?id=58859566&locale=fr_FR&trk=tyah

http://darkim.blogspot.fr/.

un-monstre-a-paris-
« Un monstre à Paris », Walking the dog.
the-lorax-still01
« LORAX », Mac Guff Ligne.
1245590251bubble3
« La chouette », Studio Hari.

JEROME AULIAC : Flare et Nuke Artist.

2b24985

Jérôme, qui es-tu? Comment as-tu entendu parler de Nuke ?

 

J’ai fait des études dans l’école de cinéma 3is à Elancourts pendant 3 ans.
Lors d’un stage chez Duran Duboi, je me suis fait proposer une formation payée en compositing 2D junior.
J’ai stoppé mon école et coup de poker ça a marché!!!
J’ai travaillé sur une quinzaine de projets chez Duran Duboi.
Au début sur leur logiciel maison, nommé Dutruc, et suite à la demande grandissante des graphistes, nous avons eu le droit à une formation Nuke en interne.
Pourquoi Nuke ?
Parce que la plupart des sociétés Françaises ou anglo-saxones l’utilise sur leurs long métrages et parfois en pub.
Je travaille depuis 5 ans dont 3 sur Nuke. Heureusement que je connaissais Nuke au moment de la chute de Duran Duboi, ça m’a grandement aidé pour retrouver du boulot ailleurs.

Suite à ça, j’ai travaillé chez Digital District sur des pubs et des long métrages tels que The Artist, le film de Michel Hazanavavisius.
Actuellement, je travaille à la Cité du Cinéma, sur un long que Kevin Costner a tourné l’année dernière en France dans l’enceinte des nouveaux studios de Luc Besson.
Maintenant, tous les projets, je les fais sur Nuke car c’est un soft simple, en nodale, et qui évolue sans cesse.
Et puis, inévitablement, pour m’adapter au marché, les boites qui font du long métrage en sont désormais toutes équipées.

 

Parcours de Jérôme:  http://www.linkedin.com/profile/view?id=220105263&locale=fr_FR&trk=tyah

artist
« The Artist », Digital District.

 

Star-80_Banniere_BBBuzz
« Stars 80 », Digital District.

 

image-moi-moche-et-mechant-de-chris-renaud-et-pierre-coffin-5985828qulan
« Moi, moche et méchant », Mac Guff Illumination.
Les-boulistes_portrait_w858
« Les boulistes », Europa corp.

 

 

les plus populaires

agenda

Tags