Actualités | Nuke: le témoignage de Romain Moussel.

Nuke: le témoignage de Romain Moussel.

Voici Romain. Il a été graphiste en compositing pendant plusieurs années et désormais il fait parti du pôle de coordination In/Out de Digital District.
Son poste consiste à veiller à ce que les images s’acheminent correctement depuis le début de leur traitement jusqu’ à la fin de la production.
Il s’agit pour lui de vérifier que toutes les images, qu’elles proviennent de France ou de Belgique, sont correctes.
A la fois en jetant un dernier coup oeil sur la qualité du travail fourni par les graphistes, mais également en vérifiant que le format des images, et les durées des plans sont respectés.

ROMAIN MOUSSEL : Coordination In/Out chez Digital District.

542878_10150914913094392_461126649_n

Qui es-tu Romain? Quel est ton parcours ?

 

Romain Moussel, je travaille chez Digital District dans la section in/out long métrage.
J’ai commencé par un contrat pro en tant que graphiste pendant 1an et demi chez Autrechose, puis je suis devenu graphiste 2D chez WIZZ et Digital District pendant 2 ans. J’ai ensuite intégré le pôle In/Out de Digital District.

Comment connais-tu Nuke ?

 

Plus précisément, je côtoie Nuke tous les jours lors des productions de longs métrages car une grande partie du pipeline 2D est développé sur ce soft dans nos locaux.
Les graphistes avec qui je suis amené à travailler, effectuent toutes les tâches sur ce soft, de la roto, du clean ou encore du compo 2D/3D.

 

 

Sur quels projets avez-vous travaillé avec Nuke ?

 

Les films comme « The artist » et « Stars 80 » on été fait à la fois sur Flare et Nuke.
« Möbius », « Cloclo », « Populaire » et « Un plan parfait » ont été composités sur Nuke. De manière générale toutes les prod depuis « Cloclo » sont faites sur Nuke.

Pourquoi choisir Nuke plutôt qu’After Effects, Flame,…?

 

Parce que c’est bien! Parce qu’il y a de plus en plus de techniciens formés dessus! Et parce qu’il y a des passerelles 3D, pipeline bien développées!
Je pense que Nuke a été adopté parce qu’il regroupe une puissante communauté de développeurs, beaucoup de scripts sont disponibles et développables sur cette plate-forme.
En plus, il s’intègre très bien dans un pipeline. Multisession, rendus réseau, passerelle avec des logiciels de management type Shotgun, tout ça facilite l’organisation et les présentations.
Et puis les rendus 3D peuvent être facilement pré-composités. Des setups pré-compilés peuvent être envoyés depuis Maya ou 3DS, au compo 2D.
Et tout ça, c’est possible grâce à la communauté de scripteurs qui gravite autour!
Comme il s’intègre parfaitement dans un pipeline de long ou même de pub, il devient un outil indispensable pour les grosses structures de post production.
A ma connaissance une grande partie des boites Parisiennes (Digital District, Mikros ou bien Mac Guff) ou même Londonienne (Pixomondo, Double Negatif) utilisent également Nuke.
Nuke est un outil puissant, bien moins onéreux qu’un Flame.

J’ajoute que c’est également le cas pour énormément de studios québécois et canadiens, Oblique FX, Vision Globale, Digital Domain, Shade, Modus, Mokko Studio, Rodéo FX, etc.. ]

 

Parcours de Romain: http://www.linkedin.com/profile/view?id=81623482&locale=fr_FR&trk=tyah

Premiere-seance-du-14-mars-Cloclo-et-Projet-X-demarrent-fort_portrait_w532Premiere-seance-du-27-fevrier-Moebius-et-Boule-et-Bill-demarrent-fort_portrait_w532Film_star_80Populaire-un-film-deja-populaire_portrait_w532815146_le-plan-parfaitdujardin-bejo-the-artist

 

 

les plus populaires

agenda

Tags