Actualités | Avid MediaComposer 6.0

Avid MediaComposer 6.0

Avid reconstruit son outil de montage sans bouleverser les monteurs.

Acteur référence en montage virtuel professionnel, Avid semble ne pas arrêter de bouleverser son logiciel phare, MediaComposer, puisque moins de six mois séparent cette version 6 de la précédente mouture 5.5 qui avait déjà fait couler beaucoup d’encre.

Un nouvel outil 64 bits, ouvert et puissant !
La ré-écriture en 64 bits permet à Avid de rendre compatibles ses logiciels (MediaComposer, mais aussi NewsCutter et Symphony) avec toute la puissance des processeurs 64 bits. Sur Mac, MediaComposer 6 n’accepte du coup que le dernier système, Lion. Nous les avons testés : la stabilité et la puissance sont au rendez-vous. Cette ré-écriture en 64 bits est complètement transparente pour l’utilisateur : on ne note pas de bugs particuliers, et l’interface n’a heureusement pas été bouleversée à cause de cela. Cette révolution, peu visible, permet à Avid de gagner de la puissance, de la viabilité à l’avenir, et de nombreuses possibilités en devenir que nous verrons probablement arriver dans les prochaines versions – notamment des processus en tâche de fond.
Deuxième révolution, mais plus visible : les logiciels Avid sont désormais compatibles avec toute carte ou tout boîtier “tiers”. On peut donc acheter le logiciel MediaComposer et le faire fonctionner avec une carte Aja Kona, BlackMagic HD Extreme, des AJA KiPro, un Matrox, un Motu,… Donc bénéficier d’entrées/sorties sur mesure et de tarifs adaptés en fonction de ses besoins (à partir de 300 Euros HT…).
De son côté, Avid continue de proposer le boîtier Nitris DX pour des entrées/sorties. Son prix a considérablement baissé – il est offert désormais à 4299 Euros HT. Avid affirme qu’en outre Nitris DX accélère les codecs DNxHD, AVC-Intra et la gestion de la stéréoscopie. Nitris permet aussi de traiter le son en 96Khz.
Côté ouverture, les Avid version 6.0 gèrent nativement les codecs AVCHD et Red Epic, Apple ProRes, la console Avid Artist Color pour un étalonnage plus intuitif et pro. Et un nouveau codec DNxHD 444 est proposé, de très haute qualité, quasiment non destructif. On notera que le codec Apple ProRes est utilisable en lecture et écriture, temps réel, mais malheureusement uniquement sur plateforme Mac.
Dernier signe de démocratisation ou de baisse concurrencielle, la solution de finishing Avid Symphony est enfin proposée en version logicielle, pour seulement 4699 Euros HT.
La gestion du son est améliorée, avec une plus grande intégration avec ProTools, la gestion du son 5.1 et 7.1 et la transmission de nombreuses métadonnées grâce au format AAF, dont les fonctionnalités ont été améliorées.
Les projets relief (stéréoscopiques) apprécieront d’être encore mieux traités sous Avid MediaComposer version 6.0 : montage temps réel et en pleine résolution, fusion directe des images dans le logiciel de montage, détection automatique des images Gauche/Droite, gestion des titres, gestion des  conversions… Metafuze semble devenu inutile, ce qui autorise un workflow plus direct, plus intuitif, et évidemment plus rapide.

L’ergonomie modifiée, mais pas bouleversée !
Avid annonce avoir amélioré et repensé l’ergonomie, ce qui pourrait faire peur à de nombreux adeptes, surtout si on pense à l’attitude d’Apple avec Final Cut Pro X…
Il n’en est rien, les bonnes habitudes ont été conservées, et seuls quelques détails sont ajoutés, affinés… Les chûtiers autorisent ainsi désormais de passer un rushe d’un chutier à l’autre, par glisser déposer. Les locators s’appellent des marqueurs et on peut les poser dans une capture à la volée.
Title Tool a été amélioré, notamment avec une plus grande élégance dans sa gestion des versions.
On regrettera que la gestion des keyframes des effets soit toujours aussi délicate, depuis la version 5.
Mais à part cela, les monteurs Avid n’ont pas à s’inquiéter : on les bichonne et Avid ne bouleverse rien, au contraire ! Année après année, on ne cesse de peaufiner cet outil raffiné et tellement précis pour le montage.
Avid MarketPlace est la dernière nouveauté de taille : depuis le logiciel MediaComposer, on peut accéder à un site web afin de payer pour des plugs in (audio ou vidéo, en location ou en achat), des images et des sons complémentaires.

La version 6 est bien la réponse tant attendue aux questions de notre époque moderne : Media Composer et ses frères (NewsCutter, Symphony) sont enfin ré-écrits pour les PC et Macs à processeurs 64 bits, et continuent de s’ouvrir, étonnamment, aux cartes tierces, au codec Apple ProRes, et à bien d’autres plaisirs du monde “extérieur”, dont des prix agréablement révisés à la baisse.

James Simon

Principaux tarifs Avid version 6.0
MediaComposer ou NewsCutter 1999 Euros HT.
Mise à jour 239 Euros HT.
Détenteurs d’une licence Final Cut Pro (toute version sauf X) : 1199 Euros HT.
Nitris DX 4299 Euros HT. Symphony 4699 Euros HT.
Disponibilité immédiate.

les plus populaires

agenda

Tags