Actualités | Apple DVD Studio Pro 2 – Adobe Encore DVD

Apple DVD Studio Pro 2 – Adobe Encore DVD

Deux logiciels croisent le fer pour devenir la référence en authoring DVD professionnel.
Encore DVD est le premier essai d’Adobe, tandis que DVD Studio Pro rénove sa proposition, en version 2

DVD Studio Pro et Encore DVD ont un point commun : essayer d’être l’alternative professionnelle de référence, contre le standard –
les fabuleuses stations SONIC « assez coûteuses »… Si on doit choisir entre ces deux prétendants, il faudra d’ailleurs adopter une plateforme informatique : PC ou Mac, puisque chacun ne fonctionne que sur l’une d’elles.

DVD Studio Pro 2

Proposé depuis plus d’un an, DVD Studio Pro était la meilleure offre, uniquement sur Mac, supportant l’ensemble des possibilités du
standard DVD – multi angles, multipistes, multilingues, sous-titres… programmation, menus animés ou par calques Photoshop, rien n’échappait à la version 1.5. Seuls bémols : une interface peu évidente pour un monteur et surtout un encodage Mpeg 2 très moyen.
La version 2 apporte non seulement des réponses décisives, mais de nombreuses améliorations… et des bouleversements !
L’interface a entièrement changé, le noyau logiciel intégralement réécrit propose une méthode différente et des outils plus sophistiqués. La fenêtre d’arborescence de la version 1.5 a disparu… une timeline accueille désormais les 99 pistes vidéos, ce qui rassurera les monteurs et leur permettra plus facilement de passer à l’authoring DVD. Chaque timeline (= chaque piste vidéo) intègre les pistes vidéo (maxi 9 angles), les pistes audio (maxi 8), les sous-titres (maxi 32). On y crée et ajuste directement les sous-titres, les marques de chapitrage… et les points de montage : on peut affiner, raccourcir un plan, monter plusieurs fichiers les uns à la suite des autres… L’authoring DVD ne sera plus une étape finale où l’on doit manipuler des éléments encodés, difficilement prévisualisables ! DVD Studio Pro 2 propose de travailler le plus possible dans son environnement, avec une très grande souplesse : il accepte des fichiers vidéos Quicktime non encodés (DV, non compressés,…) ainsi que des flux mpeg vidéo/audio ou ac3 déjà encodés, avec un parfait mélange, et leur montage dans la timeline.
Pour l’encodage, grande lacune de la version précédente, DVD Studio Pro 2 intègre un nouveau module de compression logicielle, Compressor, utilisable en lots, en actions individuelles… mais surtout en tâche de fond ! A partir du moment où un fichier vidéo non mpeg 2 est importé dans DVD Studio Pro, celui-ci l’encode sans jamais gêner l’utilisateur. Ceci peut aussi se faire au moment du multiplexage, ou quand l’utilisateur le demande. Les réglages sont nombreux et la qualité du Mpeg 2 a été grandement améliorée.
Techniquement, on dispose d’un encodage VBR à double passe, avec réglage de la précision de détection de mouvement, de la taille du GOP et de réglages de qualité d’image. Qualitativement, l’encodeur de DVD Studio Pro se classe parmi les meilleurs encodeurs logiciels, même s’il ne rivalise pas avec des cartes, notamment Sonic, pour de l’encodage de longs métrages… On notera que ces cartes Sonic
£ (la référence en qualité) produisent des flux mpeg parfaitement compatibles avec DVD Studio Pro. On pourra donc constituer une station d’authoring de qualité cinéma, pour un prix encore très raisonnable.
DVD Studio Pro propose de créer les menus directement, sans exiger de passer par Photoshop. Des outils de texte, d’alignement, des bibliothèques de boutons et de styles permettent de travailler rapidement et précisément. Les fichiers Photoshop sont bien entendu toujours acceptés.
La nouvelle logique de DVD Studio Pro est une interface flexible, en trois versions : Basique, Etendue ou Avancée… des fonctions les plus simples, avec librairies d’exemples et outils de base, jusqu’à l’interface professionnelle complète… et assez complexe,
accueillant l’ensemble des réglages propres à la norme DVD – pistes et angles multiples, scripts, DVD Rom… DVD Studio Pro 2 a oublié une seule chose dans son désir d’indépendance : l’encodage des fichiers Dolby, qu’il accepte, mais qu’il ne gère pas.
Pour cela, il faudra lancer Apack (livré avec DVD SP), excellent encodeur Dolby multicanal.
DVD Studio Pro 2 déroutera les anciens utilisateurs de la v. 1/1.5, mais s’avère finalement beaucoup plus logique, encore plus puissant, toujours plus précis, et plus rapide dans la création de dvd, simples ou très complexes. On regrettera que les scripts aient été modifiés dans leur écriture – avec une interface plus basique, donc plus facile, mais assez contraignante. Des dizaines d’améliorations contribuent cependant à faire de DVD Studio pro la référence des logiciels d’authoring. Il ne reste plus qu’à lui offrir une vraie carte d’encodage Mpeg 2 !

AMBITIONS ET REVES DE L’ENCODAGE LOGICIEL…

Pouvoir encoder un film de 90 minutes en VBR double passe, sur n’importe quel PC ou Mac, pour 500 Euros… c’est le rêve transmis par Adobe et Apple… Si la qualité d’encodage de leurs moteurs mpeg est honorable, pour des films institutionnels,
des expositions ou des documentaires en format vidéo… ils ne parviennent toujours pas à égaler des cartes temps réel, qui savent traiter une source en SDI non compressé et délivrent un flux de 4 ou 5Mb/s, sur du long métrage,
en respectant le grain du film,
et en ne produisant aucun bruit de mosaïque numérique… On pense notamment à la carte Sonic SD 2000, la référence en la matière, utilisée sur de très nombreux longs métrages. DVD Studio Pro et Encore DVD offrent un encodage honnête,
mais dont il ne faut pas rêver qu’il permette d’éditer des films de fiction pour le grand public… Par ailleurs, si leur qualité est excellente pour des indépendants ou de l’institutionnel, il faudra disposer d’une machine suffisamment puissante !
Encoder un film d’une heure sur un G4 1Ghz avec DVD Studio pro peut dépasser la « bonne nuit » de calculs…
Idem pour Encore DVD, bien qu’il soit un peu moins flemmard… Un bon biprocesseur, récent, doté d’une quantité de mémoire vive conséquente (1 à 4 Go), sera une arme indispensable pour répondre aux besoins des clients en temps presque réel !

Adobe Encore DVD

Encore DVD a la même soif d’indépendance que DVD Studio Pro, tout en étant -paradoxe obligatoire- bien relié à sa famille Adobe… Photoshop, Premiere, After Effects… Encore DVD, qui ne tourne que sous PC, est un outil beaucoup plus simple, avec certains aspects particulièrement brillants. Lui aussi accueille indifféremment fichiers vidéos ou flux mpeg, propose des timelines pour construire chacune
des 99 pistes vidéos de la norme DVD, avec l’import de timelines de Premiere, et conservation des marqueurs comme points de chapitrage.
Les liens se construisent très rapidement, en tirant des liens « élastiques » à la souris… et les menus sont un vrai régal : Encore DVD accueille ainsi un générateur de texte équivalent à Photoshop – même logique, même qualité ! A tout moment, d’un seul clic, le menu conçu dans Encore DVD est modifiable instantanément dans Photoshop… et ensuite immédiatement mis à jour dans Encore DVD.
Une syntaxe propre à Encore DVD permet de reconnaître automatiquement les types de boutons (highlights : inactif, actif, activé).
Les allers et retours dans Photoshop se font de manière instantanée et indolore, et ils permettent de bénéficier de toute la puissance de Photoshop. Encore DVD peut même faire un UNDO interne à Photoshop ! Il en va presque de même entre Encore DVD et Premiere ou
After Effects, avec des modifications externes reconnues ensuite automatiquement par Encore DVD.

Seconde obsession de tout logiciel d’authoring DVD… l’encodage ! Celui-ci est d’une qualité équivalente à DVD Studio pro, avec des temps de calcul plus rapides et des réglages très nombreux, mais plus précis. Soyons clairs : la qualité des flux Mpeg2 produits par Encore DVD correspond à une production semi professionnelle ou institutionnelle,
Concernant l’encodage audio, souvent négligé, Encore DVD peut générer du Mpeg Audio, du Dolby AC3 (maxi 2 canaux !!!) ou du PCM non compressé. On regrettera la limite du Dolby à deux canaux – c’est presque comique pour du Dolby… A contrario, on notera que DVD Studio Pro encode en Dolby multicanal (6 canaux maxi) mais ne génère pas de Mpeg Audio…
c’est là encore une lacune assez incompréhensible…

Hormis la fabuleuse intégration d’Encore DVD dans la famille Adobe et son excellente gestion/création de menus, le logiciel proposé par Adobe est complet et simple d’emploi. On construira aisément tous types de DVD, multilingues, sous-titrés, avec menus animés ou multi calques… Pour une première version, Encore DVD est déjà une référence pour l’authoring DVD indépendant de qualité professionnelle, même s’il n’égale pas DVD Studio Pro dans ses fonctions les plus professionnelles : programmation, audio Dolby multicanal, DVD multi faces/couches, gestion des angles, types de cryptages, gestion de l’audio sur menus ou diaporamas… voilà autant de domaines
haut de gamme ou rares que DVD Studio Pro maîtrise haut la main, égalant ou dépassant les meilleures stations d’authoring DVD.
Chacun sur sa plateforme -PC ou Mac- Encore DVD et DVD Studio Pro proposent donc une alternative de qualité en matière d’authoring DVD : professionnels, simples et très économiques.

Article paru dans Sonovision

FICHE TECHNIQUE Apple DVD Studio Pro
Editeur : Apple
Distributeur : Apple France

Prix: 199 Euros HT la mise à jour –  499 Euros HT la version normale – VF dispo fin septembre

FICHE TECHNIQUE Adobe Encore DVD
Editeur : Adobe
Distributeur : Adobe France   (en vente uniquement sur internet, version américaine oblige)

Prix:  549 Euros HT – VERSION US seulement

les plus populaires

agenda

Tags