Actualités | Touche pas à mon Intermittente: Sophie Tissier.

Touche pas à mon Intermittente: Sophie Tissier.

« Je dois gérer des horaires élastiques, je suis parfois contactée par les prods la veille pour le lendemain. »
« Cela fait quatre ans que je ne suis pas partie en vacances. »
« Si je suis malade, je dois aller bosser, si ma fille est malade, c’est pareil. Si je plante une émission, on ne me fait pas de cadeau. »
« J’ai subi une baisse de salaire à partir de mai de 22 %. Je l’ai appris seulement quinze jours avant de façon informelle. Quand j’ai demandé à mon directeur technique de pouvoir négocier avec la DRH, il m’a ri au nez et m’a dit : “ici on ne négocie pas. C’est à prendre ou à laisser.”

Blasés, vous me demanderez si c’est encore une de ces techniciennes maltraitées sur le tournage de « La vie d’Adèle »?
Non pas du tout, c’est le simple témoignage d’une technicienne de Canal+…
Sophie Tissier est une intermittente « couillue », qui ne supporte plus le système abusif que subissent pas mal d’intermittents.
Elle a profité de la présence de Mélenchon sur le plateau de « Touche pas à mon poste », pour intervenir en direct et signaler la baisse des salaires imposée par Canal+ à ses techniciens.
Bien que soutenue en apparence par Cyril Hanouna, l’intervention a été coupée au montage pour le replay et continue d’être régulièrement retiré d’internet par Canal+ et Direct 8 pour cause de droits d’auteur.

 

« Quand je vois que le groupe Canal a fait 700 millions d’euros de bénéfices l’année dernière, et quand je lis dans la presse que le PDG du groupe a augmenté de 20 % son salaire, ça me sidère. Nous, techniciens de base qui fabriquons les émissions, on se partage les miettes. » Evidemment, ça donne de quoi l’avoir encore plus en travers de la gorge.

En tous cas BRAVO à Sophie Tissier pour son courage!
Dire tout haut ce que beaucoup d’intermittents subissent tout bas, par peur de représailles.
Les abus qu’elle dénonce, beaucoup de gens les subissent dans le monde de l’intermittence, mais pas seulement.
Je vous incite vivement à suivre cette page facebook qui tient informé de l’évolution de la situation pour Sophie Tissier.
Premièrement, pour la soutenir et deuxièmement, afin de constater quel(s) risque(s) réel(s) peuvent être encourus à dénoncer un employeur abusif.

les plus populaires

agenda

Tags