Actualités | Nuke 11 et 12 : le compositing 3D toujours plus puissant

Nuke 11 et 12 : le compositing 3D toujours plus puissant


Nuke 11, Nuke 12 : quelles nouveautés ?

Nuke est un puissant outil de compositing nodal 3D, référence des VFX dans la fiction depuis des années.

Nuke est un logiciel de compositing nodal.

De nombreux outils font la réputation et la force de Nuke :

  • un système nodal pour articuler des transformations sur un ou des plans : cette logique est souple et extrêment bien adaptée au compositing de haut niveau
  • environ 200 nodes : keyers, painting, correction couleur…

  • workflow stéréoscopique
  • tracker 2D, keyers (dont keylight), relight, warp, denoise, rotoscopie, tracker planer, 3D camera tracker, couches 32 bits flottants, plug ins Furnace, retiming de haut niveau (Kronos, GPU), Lens Distortion
  • un véritable espace 3D, avec modélisation, système de particules
  • deep compositing : fonctionnalité complexe mais puissante pour travailler en 3D et mélanger des images dans un espace 3D et un rendu 3D interne à Nuke
  • un outil collaboratif avec versioning, flipbook, annotations,…
  • la gestion de hardware en accélération et sorties vidéo
  • une timeline multi-calques
  • le langage Python pour développer un pipeline sur mesure
  • du scripting…
Le tracker camera 3D, qui analyse un plan et modélise la géométrie en mouvement dans l’espace 3D, afin de pouvoir ensuite insérer d’autres éléments (des objets 3D par exemple) dans le plan…

On notera que certains des nodes les plus puissants sont réservés à NukeX. 

Quant à Nuke Studio, l’éditeur The Foundry a ajouté à NukeX des fonctionnalités temps réel, de fisnihing, montage, versioning, sorties temps réel. Comparer les versions et fonctionnalités : ici.

Nuke propose un espace 3D natif et des outils 3D, jusqu’au deep compositing.

 

 

Nuke 12.0 beta propose déjà ces fonctionnalités innovantes :

Géométrie 3D accélérée GPU dans le viewer avec les nodes Inpaint et Edge Extend.

Grid warp smart vector

Les nodes de gestion VR CaraVR sont désormais inclus dans NukeX, un beau cadeau à 5000 Dollars (ce que l’option CaraVR coutait) : stitch, compositing VR, gestion stéréo VR, corrections et stabilisation

Accélération de Nuke Studio et Hiero : lecture plus stable et accélérée

On en saura plus dans quelques semaines…

 

Nuke 11.0, 11.1, 11.2 et 11.3 : support GPU et accélérations, live groups, ergonomie, lens distortion, node Profile, Vector Corner Pin, support multiview stéréo, tab menu…

Live Groups : nouveau type de node de groupe avec un workflow collaboratif. Les Live Groups créent des scripts externes, référençables à d’autres scripts, sans besoin de rendre des niveaux intermédiaires. Les Lives groups se mettent à jour automatiquement, au chargement d’un script. Les versions 11 suivantes de Nuke ont amélioré peu à peu les Live Groups, offrant plus de contrôle, pour un usage plus pratique en équipes larges ou pipelines complexes. On citera Overrides et Locking, deux nouvelles fonctionnalités des Live Groups.

Interface améliorée : bounding box size, selection modes, channel count

Lens Distortion : NukeX reçoit un outil réécrit, repensé, avec plus d’optiques et de meilleurs résultats. Référence possible d’images multiples, support fisheye, optiques grand angles, accélération GPU

Particle system : NukeX voit son système de particules accéléré : jusqu’à 6 fois pour les simulations, et 4 fois en lecture dans le viewer.

Nouveau Vector Corner Pin

Vector Corner Pin : ce nouveau node a été ajouté aux Smart Vectors dans NukeX. Ce node utillise des Smart Vectors pour déformer en corner-pin une image entre les keyframes. Cela permet d’ajouter un niveau élevé pour contrôler les contraintes de manière très localisée, tout en utilisant la puissances des Smart Vecords, et surtout réduire la création de multiples nodes VectorDistort à mélanger…

Support Multiview stéréo : le workflow en stéréscopie devient le même dans Nuke et  les timelines de Nuke Studio et Hiero, avec détection automatique, nouvelles options de projet, support des comps et blend tracks, sortie monitoring pleine résolution…

Supports matériels : les caméras ARRI (v6) et Sony (F5, F55 et Venice), et des eGFX (Sonnet) et eGPU (BMD)… l’OpenCL est supporté également sur Windows et Linux, dont donc certains GPUs AMD.

Nuke Studio accéléré : nouveaux hardware certifiés… L’accélération GPU est mise en cache disque, permettant de dépasser les limites de la RAM et de rendre encore plus fluides la lecture de séquences, rushes, effets… 

Deep compositing : nouvelle API avec une gestion mémoire plus efficace (50% plus rapide). Correction de nombreux petits bugs.

Smart Vector Toolset : accélération GPU, amélioration des fonctionnalités pour des plus beaux rendus.

Nuke Studio : la version Studio de Nuke revoit son project panel, avec de nombreuses améliorations d’interface et d’organisation, gestion et navigation.

Python : meilleure gestion des fichiers locaux, pour mieux les retrouver ou re-synchroniser des fichers perdus.

Visual Scripts Diagnostics : le nouveau node Profile permet d’identifier les zones d’optimisation d’un script.

 

Se former à Nuke ?

Video Design forme sur Nuke depuis plus de dix ans… sur Nuke et NukeX, en initiation et perfectionnement. Les formateurs sont des truquistes, graphistes et superviseurs VFX en activité. Voir nos formations Nuke. 

 

les plus populaires

agenda

Tags

politique de confidentialité mentions légales © VIDEODESIGN FORMATION 2018