Actualités | Les news du Nabshow 2011

Les news du Nabshow 2011

PANASONIC

Parmi les nombreuses annonces Panasonic (voir le site Panasonic dédié au NAB2011),

voici nos cinq préférées… On notera que le futur superbe codec AVC ULTRA est promis, annoncé, mais toujours en fabrication…

Le caméscope HPX250 est le successeur des P2 201 et 171 : capteur 1/3 pouces, bague 3 réglages (zoom, focus, diaph), zoom faible mais assez grand-angle, enregistrement sur cartes P2 en… 10 bits, 422 full HD AVC intra ! Codec DVCPro HD possible aussi, HD et SD.
Dispo à l’automne pour 5500 Euros HT.

 

Avec le caméscope AG-3DP1, Panasonic améliore sa proposition 3D vers le haut de gamme : enregistrement AVC INTRA, 10 bits, double flux FULL HD… Livraison cet automne, prix non fixé.
On remarquera que cette caméra n’apporte apparemment aucune amélioration sur la 3D, notamment toujours pas de réglage d’entre-axe… il s’agit juste d’un codec/format nettement supérieur (donc très appréciable), en 10bits/422/avc ultra.

 

Le sympathique magnéoscope AG-HPD24 lit et enregistre sur deux cartes P2 : 24P, AVC INTRA 50/100, 3D synchronisée.
Dispo cet été pour 5000 Euros HT.

 

 

AVCAM importer est un plug in gratuit pour Final Cut Pro : import direct de médias AVCCAM (AVCHD), désormais sans processus long et contraignant de conversion… Dispo cet été !

 

Moniteur BT-LH910 : 9 pouces, portatif, entrées hdmi et SDI, plusieurs fonctions d’assistance 3D… dispo en avril pour 3000 Euros HT. Un must pour les tournages 3D !

 

 

CANON

Canon annonce une nouvelle version de son plug in pour Reflex EOS avec Final Cut Pro

La version 1.2 autorisera enfin un import pratique des rushes, sans devoir passer par des opérations fastidieuses d’images disque… Dispo le 25 avril, en téléchargement gratuit.

 Au NAB, Canon ne montrait presque rien de « nouveau », à part leurs outils 3D pour synchroniser deux objectifs Canon en prise de vues 3D – un câble 3D bridge et le logiciel 3D Lens Adjustment – pour équiper et relier leurs zooms HDTV… mise au point, convergence et zoom synchronisés pour réaliser des prises de vues relief de haute qualité, avec des variations (zoom, points, cadrage) toujours parfaites. Une proposition technique de qualité, même si on est loin des caméscopes avec double optique…

 

Sony – 3D et HD…

Parmi de très très nombreuses annonces, dont certaines déjà faites peu de temps avant le NAB (notamment la caméra numérique à bas prix, de type Super35, la FS100), on retiendra surtout deux caméras 3D et une future caméra cinéma numérique

 

NX3D1 : caméscope 3D compact – écran auto-stéréoscopique – convergence auto ou manuelle – enregistre en AVCHD sur UNE carte SD ou MemoryStick – sortie HDMI – environ 3250 Euros.

 

 

PMWTD300 : caméscope 3D d’épaule – capteurs 1/2 pouce – enregistre en XDCamEX sur 2 cartes SxS – viseur 2D – sorties HDMI & HD-SDI – Genlock – ergonomie 3D pensée avec une molette près du zoom qui propose 3 réglages séparés et simultanément disponibles (zoom, focus, convergence) – entre-axe relativement faible pour donner des prise des vues correctes à faible distance (1M20 minimum – mais toujours pas de réglage vriable de l’entre-axe – livraison fin d’année 2011 pour environ 30000 Euros… A quand un entre-axe variable ?? Surtout pour ce prix…

 

 

Nous faire rêver avec la caméra F65 – capteur 8K – 16 bits RAW – formats HD, 4K, et au dessus… jusqu’à 120 images par secondes en 2K. Prix et dispo inconnus…
A cette annonce Sony ajoute la création de cartes SRMemory – structure Raid5 ultra sécurisée et à haut débit (5Gb/s) – capacité 1To pour environ 15000 Euros… Très cher, mon cher ! Ce type de stockage est censé remplacé à terme les cassettes HDCam SR…

 

Autres annonces Sony…

Voici le nouvel enregistreur qualité « Studio », pour remplacer les HDCam SR : 4 slots pour cartouches SRMemory, enregistre en HD, 2K, 4K, 3D… on ose à peine demander son futur prix…
Pour la caméra numérique F3 : une option 3D link, pour synchroniser 2 eux caméras en prise de vues 3D – environ 3000 Euros.
De magnifiques moniteurs broadcast, à technologie 0led, 10 bits, avec des noirs désormais considérés comme vrais (pour cette année…?) – environ 17 000 Euros le 17 pouces et 25 000 Euros le 25 pouces (simple à mémoriser)…

Mettez un tigre dans votre capot ! Ou un vieux chat ronronnant ?

FilmLight annonce la sortie prochaine de leur célèbre outil d’étalonnage sous forme de plug in pour Final Cut Pro. BaseLight est une célèbre (et couteuse) solution temps réel d’étalonnage film (notamment 4K). Doté officiellement des mêmes fonctions, ce plug in autorisera un export XML pour une finalisation sur station « pure » et dure…
A l’heure où les systèmes d’étalonnage, propriétaires et onéreux, faiblissent, et où des solutions démocratiques apparaissent, FilmLight propose une solution non temps réel, assez couteuse (1000 Dollars quand même), dans l’espoir qu’on parle d’eux, et qu’on achète une de leurs solutions temps réel, ou qu’on fasse appel à l’une d’elles… Peut-être aurait-il fallu se réveiller 5 ans avant, car ca rappelle Color Finesse, en plus tardif, mais toujours aussi poussif… A quand Avid en Plug in à l’intérieur de Final Cut ?
Sortie promise pour les environs de l’automne… compatible Final Cut Pro 7 ou 8 ?

Scratch : version 6 et Mac !

L’outil de confo et étalonnage, Scratch, est annoncé en version 6. Au menu : la gestion des fichiers 5K de la Red Epic, de la caméra numérique Alexa, des DPX, et surtout une sortie également sur Mac. On rappellera que Scratch existe à deux tarifs, environ 6000 Euros pour faire un peu d’étalonnage et de la confo, et environ 17000 Euros pour obtenir toutes les fonctions et outils d’étalonnage et confo… Sorties prévues au début de l’été.

 

Pendant ce temps là chez Avid …

 

La seule annonce Avid qui nous concerne est celle-ci : pour environ 1000 Euros, Avid vous rachète votre licence FCP et vous donne en échange une licence MediaComposer (Software) à prix légèrement bradé (-40%).
Est-ce une bonne affaire ? C’est à voir, étant donné que les interfaces d’entrées / sorties sont plus rares et plus chères… Après, on le saura d’ici quelques jours, avec le dévoilement du nouveau Final Cut Pro : si celui-ci se rapproche plus d’un iMovie pour iPad, ou si au contraire il reprend une grande longueur d’avance en terme de modernité technique, procédurale et ergonomique…
En attendant, on aimerait voir de la part d’Avid des annonces plus modernes justement… un MediaComposer « natif », comme le tout dernier ProTools, une ergonomie et des outils plus modernes encore… Mais c’est un autre débat.

 

BlackMagic au NAB…

C’est plus d’une dizaine d’annonces, de qualité… http://www.blackmagic-design.com/press/
On en retiendra trois :

l’enregistreur HyperDeck, la carte DeckLink 4K et le boîtier UltraStudio 3D.

HyperDeck est un enregistreur portatif (sur batterie) avec E/S sdi et hdmi : il enregistre en non compressé QuickTime, sur disque SSD (à acheter en plus).
Tarif : moins de 350 Euros !

 

La carte DeckLink 4K capture et lit en 4K (mais aussi SD, HD, 2K), 10 bits, 422 ou 444, stéréoscopique double flux (mais pas 4K apparemment)… Multiplateforme, dotée de 4 entrées et 4 sorties SDI, elle travaille notamment dans l’espace couleur XYZ, gère (entre autres) les formats ProRes, Quicktime, DPX, AVI… dispo cet été pour moins de 600 Euros ! Certes il faudra encore acheter le moniteur 4K (40000 Euros minimum ?) et un « peu » de stockage…
http://www.blackmagic-design.com/products/decklink4k/

 

UltraStudio 3D est un boîtier connecté en Thunderbolt, pour capturer ou restituer SD, HD, S3D, et 2K, en HDMI, SDI, en 422 et 444…
Livraison cet été pour maximum 1000 Euros…

 

 

Nettement moins d’annonces que son « jeune » concurrent déchaîné…

La carte Kona 3G reçoit une mise à jour logicielle gratuite qui lui permettra de lire du 4K.
Aja présente des produits prochainement disponibles avec l’interface Thunderbolt, ainsi que qu’une orientation compatible avec les caméras numériques Red : le recorder KiPro Mini est recommandé comme solution ProRes avec la Red Epic, tandis qu’une carte ou un boîtier est en développement pour prochainement traiter du 5K pur et dur… Rien de très concret.

 

DaVinci Resolve 8.0 – dont une version gratuite !

Cette version 8 apporte de nombreuses améliorations, de taille, certaines parfois très attendues…
Au (très bon) menu : timeline multi-pistes, import/export XML notamment avec Final Cut Pro et autorisant de récupérer des montages complexes multipistes, de les ré-exporter étalonnés dans Final Cut, en conservant la structure multi-éléments. DaVinci s’adaptera également à des changements de montage sur les plans étalonnés, dans des allers/retours entre montage et étalonnage.
Resolve 8.0 gère désormais ses calculs également en Open CL, rendant donc certains macs compatibles : les iMacs et un MacBookPro (17 pouces) pourront utiliser Resolve !
DaVinci Resolve propose un réducteur de bruit de haute qualité, inclus dans les correcteurs couleur. Et il offre aussi un nouveau stabilisateur de plans, multipoints, automatique (« intelligent »). Un correcteur couleur par courbes fait son apparition.
Les images stéréoscopiques reçoivent un outil d’alignement automatique – analysant des centaines de zones. Disponible en juin, cette version 8 sera gratuite pour les heureux possesseurs de la version précédente (bravo BlackMagic !).
Une version DaVinci Resolve Lite sera disponible en juillet : gratuite, utilisable indéfiniment, sur portable (17 pouces), iMacs ou Macs Pro, elle permettra d’étalonner déjà sérieusement, en SD ou HD seulement (ni 2K ni 4K), avec 2 nodes de corrections au maximum, et sans certaines fonctions de son grand frère payant : maxi un GPU, pas de stéréoscopie, pas de réducteur de bruit… mais sinon, Resolve Lite est un outil haut de gamme, utile sur des tournages ou sur de petites productions HD (voire Red, mais en HD)… Fabuleux ! Encore bravo !

 

Adobe annonce la Creative Suite 5.5 (CS 5.5), mise à jour intermédiaire, payante.
Disponible d’ici un mois environ, elle sera payante et amène d’ailleurs une nouveauté chez Adobe : la possibilité désormais de louer tout ou partie de la CS 5.5, au mois, à l’année…
Même si l’ensemble des outils de la CS 5.5, vidéos et graphiques, reçoivent leurs lots d’améliorations sympathiques, cette mise jour concerne essentiellement la diffusion sur terminaux mobiles (iPhone, iPad, et tablettes sous Android) : essayer de faciliter la conception, les déclinaisons, les tests et la vraie compatbilité sur les différents mobiles, pour créer des pages mais aussi des applications, sous Android et sous Iphone/Ipad.
Flash et Dreamweaver proposent des bibliothèques de modèles pour terminaux mobiles. Flash permet un rendu bitmap « dynamique » des éléments vectoriels pour optimiser leur lecture sur mobiles. La gestion du HTML 5 sous Dreamweaver est améliorée – notamment avec jQuery et PhoneGap. Flash Builder se connecte sur les portables et réalise des previews réels.
InDesign CS 5.5 s’oriente davantage vers le livre électronique, sous ses 3 formats à peu près standardisés, Pdf interactif, ePub et Folio. Adobe propose aussi une prestation de publication de documents pour les éditeurs qui n’ont pas les infrastructures.
Côté vidéo « pure » (car le web est notre avenir à nous tous pauvres mortels, même nous les rois de la vidéo…), la CS 5.5 apporte quelques nouveautés appréciables.
Le logiciel de retouche sonore, Audition, a été repensé, relooké, et est enfin proposé sur Mac – il est temps réel, gère plusieurs sessions en tâche de fond, et est compatible XML et OMF (1 et 2).
Media Encoder propose des encodages multiples simultanés, avec des pré-réglages pour terminaux mobiles.
Premiere Pro gère désormais les codecs Mpeg 2 Canon, dialogue mieux avec Audition et MediaEncoder (en tâche de fond pour ce dernier), communique plus facilement avec Adobe Story, rattrape ses deux célèbres concurrents sur quelques points manquants – dont une synchro Audio/Vidéo, la création de plans gigognes (incorporant jusqu’à 16 canaux audio), l’insertion de plans à la façon de Final Cut (visuelle : insert, assemble, surimp’), et son moteur de calcul (Mercury Engine) gère enfin certains portables. Premiere Pro CS 5.5 gère désormais nativement les fichiers RED, y compris 5K, et dialogue de manière élargie avec certains outils Red.
After Effects introduit un « Warp Stabiliser » – stabilisateur « optique » assez rapide (en 64 bits), mais aussi un effet de flou de caméra, (enfin!) la gestion du timecode, simplifie un peu la stéréoscopie dans l’usage des caméras, intègre mieux les RAW du cinéma numérique (notamment Red), exporte en XDCamEX, accélère un peu ses rendus par une meilleure gestion de ses caches et enfin gère les LUTs (3DL et CUBE).
Photoshop ne semble pas bénéficier de nouveautés internes… Adobe parle des iApps / applications pour iPad ou mobiles qui communiquent avec Photoshop – grâce à un nouveau SDK Photshop Touch.

les plus populaires

agenda

Tags