Actualités | Jean Coudsi, étalonneur et expert certifié BMD, formateur sur Davinci Resolve, initiations et perfectionnement…

Jean Coudsi, étalonneur et expert certifié BMD, formateur sur Davinci Resolve, initiations et perfectionnement…

Jean, qui es-tu et que fais-tu ?

Après avoir travaillé plus de 20 ans à la caméra sur les plateaux de cinéma, en fiction et en pub, suite à un accident, il a fallu que j’abandonne l’idée de travailler sur les plateaux et que je m’oriente vers un nouveau métier moins physique : j’ai finalement opté pour l’étalonnage dont j’étais client en tant qu’opérateur en fiction et opérateur réalisateur en publicité. Je me suis lancé dans ce magnifique métier après de longs mois de formation dont un stage Davinci Resolve quand il est arrivé sur le marché dans sa première version DaVinci Resolve 17… c’était « le jour et la nuit », par rapport au DaVinci Renaissance avec lequel avait été étalonné mon premier long métrage comme Directeur de la Photo, Hantises de Michel Ferry !

Sur quels types de projets travailles-tu désormais ?

Aujourd’hui, je travaille essentiellement sur des long métrages documentaires pour le cinéma et la TV, sur des films d’archives restaurés, mais aussi sur quelques publicités ou films institutionnels. Je réalise aussi des audits sous NDA dans de grosses sociétés de post production sur toutes les problématiques de workflows autour du Davinci Resolve 

Jean Coudsi, en formation étalonnage à Video Design Formation, unique centre équipé de l’ensemble des surfaces de contrôle Davinci Resolve.

Comment vois-tu l’évolution de Davinci Resolve depuis son rachat par Blackmagic Design ?

C’est à l’origine un logiciel d’étalonnage qui a beaucoup changé… en bien ! Au début, quand j’ai vu arriver le montage, puis les VFX, puis le mixage, j’étais mitigé : chaque nouveauté amenait instabilité et bugs ! Heureusement, leur équipe développement est vraiment très réactive et quand j’ai appris et compris que le centre du développement était un logiciel fait pour le travail collaboratif et surtout, quand les versions se sont avérées de plus en plus stables sans grands défauts, et bien je dois reconnaitre que c’est un bon logiciel, parfaitement adapté aux projets sur lesquels je travaille.

Comment vois-tu ses usages possibles pour différents publics ? les étalonneurs, les monteurs, les postproducteurs, les truquistes… 

Dans le mode collaboratif, chacun a son espace de travail dédié. C’est un mode qui trouve sa place aujourd’hui dans les petites structures qui sont équipées avec différentes salles : salle d’étalonnage, salle de mixage en particulier, par leurs équipement très spécifiques, et autres salles pour l’ingest des rushes, le montage ou les VFX. 

…les polyvalents et les spécialistes ?

Pour les polyvalents, c’est difficile d’être bon en tout, surtout si on fait tout sur une même station, tant les spécialités nécessitent des salles et des équipements dédiés. On croise néanmoins pas mal de polyvalents du DaVinci Resolve dans de toutes petites structures et qui travaillent sur des projets low cost : la licence coûte si peu que le Davinci Resolve y est utilisé plus ou moins correctement d’ailleurs, en raison de son faible coup. Mais il faut pas non plus se leurrer : une station d’étalonnage avec un écran d’étalonnage de qualité se chiffre tout de suite assez haut. Une salle de mixage avec une bonne écoute également !

Jean Coudsi, en formation sur le pupitre Advanced Panel

Qu’enseignes-tu dans les formations (initiation et perfectionnement) ? Quel est ton esprit, pédagogique et professionnel ?


En initiation étalonnage, il s’agit de faire évoluer les gens vers une première autonomie. Ce sont souvent des polyvalents d’ailleurs. En fonction de leurs pré requis on avance au mieux pour acquérir des bases solides sur les outils indispensables à l’étalonnage. Je leur fais travailler un autre point fondamental : savoir recevoir une image, savoir de quelle pâte elle est faite, savoir la lire pour son contraste, pour ses teintes et pour sa saturation, tout cela aux différents niveaux dans lequel les outils du Davinci Resolve travaillent, comme tous les logiciels d’étalonnage d’ailleurs. Je parle ici de ce qu’on appelle les basses lumières, les moyennes lumières et les hautes lumières. 
Et surtout savoir commencer par un beau contraste sur lequel on pourra bien travailler sa couleur en primaire (sur toute l’image). Je leur apprends aussi les outils qui permettent de faire des corrections secondaires (sur une partie de l’image), et d’animer des corrections de couleur, comme le tracker ou les animations par exemple. Il faut aussi qu’ils découvrent la gestion de la couleur et les bonnes pratiques qui sont liées au suivi de la couleur de l’acquisition des rushes à la diffusion… Et bien sûr des tas d’autres sujets qu’il serait trop long de lister ici, et que l’on trouve dans les contenus de stage sur le site de Video Design.


En perfectionnement, j’aborde les choses très différemment : on détermine ensemble dès le premier jour ce que seront les points les plus importants dans le contenu de stage proposé sur le site. On s’assure que la connaissance du fichier numérique est bien acquise et on travaille en profondeur les outils, les workflows et la gestion de la couleur. Et surtout on pratique en tirant les fils jusqu’au bout. C’est un stage où je croise des opérateurs de prise de vue qui veulent mieux connaitre les possibilités offertes par le logiciel, des étalonneurs confirmés qui ne connaissent pas encore bien le Davinci Resolve et qui travaillent sur d’autres logiciels, quelque fois des directeurs de post production qui veulent comprendre le travail de l’étalonneur. Mais c’est aussi le stage idéal si on travaille déjà sur Davinci et que l’on veut améliorer sa pratique et comprendre l’outil en profondeur.

Video Design Formation est l’unique centre de formation certifié Blackmagic Design équipé de l’ensemble des pupitres : DaVinci Micro Panel, DaVinci Mini Panel et le superbe DaVinci Advanced Panel.

Pour découvrir nos formations DaVinci Resolve :

Nos formations DaVinci Resolve se déroulent dans des conditions techniques uniques : projection 4K et monitoring HDR, outils de calibration/LUT, stockage partagé, stations performantes, avec monitoring FSI 2K 10 bits, carte graphique haut de gamme, et les 3 surfaces de contrôle Blackmagic Design : micro, mini et advanced panels.

les plus populaires

agenda

Tags