Actualités | Impression 3D au salon PrintShow… sans Blender?

Impression 3D au salon PrintShow… sans Blender?


Impression 3D : le Printshow Paris 17 et 18 octobre 2014
 
 

 

01_impression3D

 

 

Le Printshow c’est le salon de l’impression 3D. Il a eu lieu à Londres en septembre, il vient de fermer ses portes à Paris et il aura lieu à nouveau à New York, en Avril 2015. Paris, Londres, New york, voici des capitales qui sonnent bon le luxe et la mode… A Paris, le salon de l’impression 3D s’est déroulé au Carroussel du Louvre.
 

 

La première salle regroupe des artistes de la mode, des « Performeurs », des artistes contemporains, des ingénieurs. Ils utilisent ou commencent à utiliser l’impression 3D comme médium. De magnifiques objets très tendance couleur vive monochrome pour la plupart, très graphiques, se suivent dans une allée toute blanche. On retiendra le travail de l’atelier SHIGO basé à Shangai qui fabrique des robes sur mesure avec un simple stylo 3D. En outre, la styliste Noa Raviv installée à Tel Aviv nous montre une « robe volume » très organique. L’artiste Dorry Hsu nous propose une « Esthétique de la peur » à travers ses masques terrifiants. La société Eiger expose une copie d’un tableau de Rembrandt imprimé en 3D (technique d’encre accumulée et séchée). C’est effectivement très étonnant, les reliefs propres à sa peinture sont fidèlement reproduits ainsi que ses teintes et ses clairs-obscurs. (Rembrandt peignait au couteau et parfois avec les doigts).
 

 

02_impression3D_Rembrandt

 

Belle exposition bien présentée et luxueuse, mais lorsque l’on s’approche, de petites pancartes écrites en gros caractères majuscules rouge et noir nous déconseillent de Toucher. Ces pièces seraient-elles fragiles? Précieuses? La tentation est grande, un coup d’oeil à droite, un coup d’oeil à gauche, je touche! Pas de sonneries, pas de gardien qui me saute dessus et pour cause, tout ce joli déballage est en plastique ou presque…..
 

 

03_filament

C’est dans la deuxième salle que les professionnels de l’impression 3D ont déballé leurs trésors de technologie. L’impression 3D grand public est à l’honneur avec la technique du FDM (Fuse Deposition Modeling), système additif qui consiste à déposer un fil fondu couche par couche. De nombreux distributeurs d’imprimantes 3D exposent le dernier modèle de Makerbot qui semble être la référence du moment. Les constructeurs présents semblent avoir compris l’importance que va prendre l’impression 3D dans les prochaines années et les innovations sont au rendez-vous. On remarque la société Tobeca (marque française) qui fabrique des imprimantes 3D sur mesure et qui vient de sortir une imprimante 3D portative. Elle est prête à fonctionner pour 1149 euros TTC avec deux extrudeurs et un lecteur de SD Card. En 5 mm, elle est pliée dans une boîte genre « flight case » de spectacle… Cette autre société française « Drawn » a monté sur un robot industriel un extrudeur qui dépose du filament d’au moins 0,7 cm, cela donne des objets de grandes tailles au design étonnant.
 

 

04_impression3D_societe

Autre machine spectaculaire une imprimante 3D qui dépose du béton en « boudin » d’au moins 3 cm de diamètre. Sculptures, murs creux peuvent ainsi prendre forme rapidement. Quelques machines utilisant le système de stéréolytographies, de frittage, ou de laminage sont présentes dans le salon. Beaucoup plus chères que les machines grand public, elles ne font pas les mêmes choses aux mêmes coûts. Avant d’investir dans une imprimante 3D, il vous faudra déterminer très précisément vos besoins et surtout bien savoir ce que ne peut pas faire telle ou telle machine à quel prix et à quelle vitesse.
 

 

05_impression3D_ciment

 

 

Tout cela évolue très vite : les prix baissent, les performances augmentent, certains matériaux sont recyclables à 100%. Des matériaux organiques impriment des prothèses. Sur le portail « Tracepart » vous pouvez trouver des fichiers 3D de nombreux objets industriels. Il est aussi possible de scanner votre pièce défectueuse et de la faire imprimer par une société d’impression 3D en ligne ….Les imprimantes 3D sont de plus en plus fiables et peuvent imprimer en différents matériaux. Des machines communautaires sont installées dans des quartiers ou des lieux difficilement accessibles, beaucoup d’imprimantes 3D fonctionnent avec des logiciels « Open Source », et peuvent être achetées en kit. Les designers peuvent enfin « palper » leur création, les architectes imprimer leur conception en modèle réduit…Il faudrait maintenant que les industriels mettent en ligne les éclatés avec les références 3D des pièces de leurs produits pour que les particuliers puissent imprimer les pièces défectueuses de leur matériel à l’obsolescence programmée….
 

 

Le PrintShow est un formidable salon qui prouve notre capacité à innover et à inventer pour produire différemment et durablement à l’échelle d’une communauté, d’un quartier. Blender ne semble pas à l’honneur dans ce genre de salon. Le principal sponsor, Autodesk, qui possède la plupart des logiciels de 3D propriétaire, y serait-il pour quelque chose?….En y regardant de plus près par ci par là, sur notamment les bureaux des ordinateurs présents du salon, on s’aperçoit que la plupart possèdent Blender dans un petit coin, prêt à intervenir…En tous les cas, rendez-vous à New-york en Avril 2015!
 

Olivier Borne

les plus populaires

agenda

Tags

politique de confidentialité mentions légales © VIDEODESIGN FORMATION 2018