Accueil | Formations | Formation Ecrire et réaliser un reportage

Formation Ecrire et réaliser un reportage

Construire le sujet, écrire le séquencier, tourner et monter, atelier animé par Marion Wegrowe, journaliste réalisatrice.

durée
5J. (35H.)

10h-13h puis 14h-18h

Présentiel
durée
1 680 € HT 
 2 016 € TTC
Pôle Emploi Afdas / OPCO

INSCRIPTION, DEVIS...

01 48 06 10 18‬
ou par mail

PROCHAINES SESSIONS

OBJECTIFS DE LA FORMATION

« Si tu ne penses pas le métier de journaliste, ne le fais pas ». Albert Londres

Cet atelier d’écriture de reportage, animé par la réalisatrice et journaliste Marion Wegrowe, propose une approche théorique et pratique des différentes étapes, puis la mise en pratique lors de la réalisation d’un sujet de 3 minutes par chacun des stagiaires.

  • Cerner le sujet et préciser ses intentions
  • Choisir un angle
  • Écrire un synopsis pour proposer le sujet aux diffuseurs, producteurs, etc…
  • Construire le sujet (enquête, choix des intervenant)
  • Dégager un plan de tournage
  • Écrire un séquencier
  • Préparer les interviews
  • S’adapter aux imprévus du tournage tout en gardant sa ligne narrative
  • Réécrire le sujet au moment du montage.
  • Écrire un commentaire
Un Vitrail pour mille ans – 2015 – 52 mn – France 3 Alsace

Présentation de l'outil

Présentation du reportage audiovisuel et de ses étapes de réalisation

Le Reportage audiovisuel. A mi-chemin entre journalisme et documentaire, le reportage audiovisuel vise à transmettre de l’information, mettre des faits en lumière, faire découvrir des actions… sous une forme cinématographique, qui utilise l’image pour raconter une histoire. Avec la multiplication des supports de diffusion, réseaux sociaux, YouTube, chaines web… la demande de reportages se multiplie et offre un espace de création libéré du formatage de la télévision.

Production. Quelle que soit sa forme, le reportage reste un format court, réalisé le plus souvent dans des délais réduits en raison des contraintes budgétaires. Pour toucher son public, être fluide, clair et efficace, il nécessite donc d’être pensé, écrit et préparé en amont autant, si ce n’est d’avantage, qu’un film plus long. Cette formation propose à chaque stagiaire d’écrire et de tourner son idée de reportage pour en étudier les différentes étapes, de la préparation à l’écriture et de la réalisation au montage final.

Le séquencier. Devenu incontournable, exigé par les producteurs, diffuseurs et rédacteurs en chef, le séquencier est la première étape pour proposer, vendre puis réaliser un reportage, quel que soit son support de diffusion. Mais avant tout, il permet au réalisateur de clarifier ses intentions, dégager un angle et se projeter dans la forme visuelle et sonore de son film. Mais comment écrire ce séquencier ? Que doit-on y faire figurer ? Des questions auxquelles nous répondrons ensemble pendant cette formation.

FORMATRICE  Marion Wegrowe, journaliste, réalisatrice, auteure de reportages et documentaires.

Repérages “Une Grisette en Algérie” – 2021 – 90 mn, documentaire en cours de production.

CONTENU COMPLET DE LA FORMATION

Le reportage sous toutes ses formes

Présentation des stagiaires et de leurs sujets envisagés.

Approche théorique s’appuyant sur le visionnage et l’analyse de différents types de reportages.
Pourquoi ce sujet, quel est le fil conducteur, quelles sont les problématiques… ?

L’enquête : quels intervenants, quelles actions ?

Les différentes possibilités de narration : pour qui, pourquoi ?

La ligne éditoriale et formelle selon le commanditaire ou la diffusion visée.

Comment aurait-on pu raconter la même chose autrement tant au niveau du fond que de la forme ?

Exercice pratique : les stagiaires choisissent l’un des reportages visionnés et en écrivent le séquencier.

Topo sur les sujets des stagiaires en tentant de les définir un peu plus

Tournage 5 minutes d’un sujet pour le Téléthon 2019

De l’idée au sujet

Approche théorique, les bases du journalisme : les 5 grandes questions à se poser.

Sous forme d’atelier où tous les stagiaires participent au travail sur leur sujet et celui des autres :  définition des intentions et de l’angle.

Chaque stagiaire expose son sujet, le groupe discute et se questionne :

  • pourquoi ce sujet ?
  • qu’est-ce que le réalisateur veut dire/montrer/faire connaître ?
  • comment compte-t-il s’y prendre ?
  • répond-il aux grandes questions ?

Sur la base de ce qui est ressorti de l’atelier chacun des stagiaires approfondit son enquête, par téléphone et sur internet.

Exercice pratique : le pitch ou synopsis, pour vendre son sujet.

Les stagiaires écrivent un pitch « convaincant », qui sera lu aux autres le lendemain.

Tournage “Un vitrail pour Mille Ans” 2015 – 52 mn – France 3 Alsace

L’importance de la préparation pour la narration

En Atelier : chaque stagiaire lit son pitch et le groupe se questionne sur les enquêtes :

  • Qui sont les intervenants ?
  • que disent-ils ?
  • où va-t-on tourner ?
  • quelles sont les actions à filmer ?
  • dans quel ordre ?
  • est-ce que cela une incidence sur le séquencier ?

Approche théorique : L’écriture du séquencier.

  • A qui est-il destiné ?
  • à quoi sert-il ?
  • Comment on l’écrit ?
  • qu’est-ce qu’on y indique ?

En atelier avec tout le groupe, le séquencier :
chacun se projette dans son sujet et tente de le décrire à l’image et au son, séquence par séquence.
Le groupe se questionne avec lui : quelles sont les séquences envisagées, combien en faut-il pour faire progresser l’histoire, qu’est qu’on y voit et quelle question on pose à ce moment-là, à qui est-ce qu’on prévoit un commentaire, pour dire quoi et à quel moment ?

Approche théorique : le découpage, l’écriture en image.
Quel type de plan pour raconter quoi ?
Combien de plans pour construire sa séquence ?
Combien de temps de rushes par rapports à la durée du sujet ?
Quelques règles de base.

Exercice pratique : chaque stagiaire écrit son séquencier, qu’il lira devant le groupe le lendemain avant de partir en tournage.

Tournage « Les Cent lieux qu’il faut voir, La Corrèze » – 2013 – 52mn – France 5

Tournage

Atelier : lecture des séquenciers finalisés.
Réactions du groupe.

Approche théorique : Garder le fil de son histoire et intégrer les imprévus du tournage

Exercice Pratique : tournages des sujets avec deux contraintes : temps de tournage et durée de rushes limités

Numérisation des rushes et débriefing en fin de journée

 

L’écriture finale

Approche théorique : le dérushage.
Une nouvelle structuration du sujet
Comment dérusher ? Plusieurs approches.

Exercice pratique : dérushage et montage des sujets

Écriture du commentaire.

En Atelier : visionnage des montages et discussions sur des modifications possibles.

 

CONDITIONS DE LA FORMATION

MODALITES D'ORGANISATION

Formation présentielle, en nos locaux, 13 rue Desargues, 75011 Paris.

MOYENS ET MODALITES PEDAGOGIQUES

Une salle de formation avec tableau blanc, un poste informatique pour chaque apprenant, un poste informatique vidéo-projeté pour les formateurs, avec accès internet et imprimante partagée. Alternance de séquences théoriques et d'exercices d'application réelle. Les exercices sont réalisés sous la supervision des formateurs, dans une logique d'apprentissage des compétences et d'autonomie progressive des apprenants. Des exercices plus longs et synthétiques permettent de reprendre un ensemble de compétences dans des cas pratiques types des métiers et compétences concernés, et s'assurer de leur acquisition par les apprenants.

SUPPORT DE COURS

Un livre.

SUIVI DE STAGE

Gratuit par email

RESP. PÉDAGOGIQUE

James Simon

FORMATEUR

Professionnel en activité, expert reconnu dans son domaine, animant régulièrement des formations.

LABELS QUALITÉS

Centre certifié Qualiopi (certification nationale) / certifié ISQ-OPQF / référencé Data-Dock / centre certifié Adobe / Maxon / Blackmagic Design / centre de test Certiport

MOYENS TECHNIQUES

6 stagiaires maximum.
Une station de montage (Premiere Pro, Final Cut Pro X, Davinci Resolve ou Avid Media Composer, au choix) avec traitement de texte ; une caméra légère avec kit HF (ou un APN/Reflex, au choix).

PARTICIPANTS

JRI, monteurs, réalisateurs, cadreurs, journalistes, et toute personne désirant réaliser des reportages.

NIVEAU REQUIS

Etre autonome en prise de vues et montage et avoir un sujet de reportage. Entretien pédagogique.

ACCESSIBILITÉ

Nos formations sont accessibles et aménageables pour les personnes en situation de handicap. Fauteuils roulants autorisés en largeur maxi 70cm. Pour tout handicap, auditif, visuel ou autre, merci de nous contacter pour les aménagements possibles.

VALIDATION DES ACQUIS

Contrôle continu tout au long de la formation, exercé par le formateur et supervisé par la responsable pédagogique. Délivrance d'un Certificat de Validation des Acquis de Formation. (en savoir plus)

NOS FORMATEURS

Marion Wegrowe
Marion Wegrowe
Réalisatrice, auteure, journaliste.
Reportages et documentaires depuis plus de 20 ans : France 5, France 3, Téléthon, RMC, C8, M6, France 2... Sa série documentaire "Mission protéger les enfants" reçoit le prix Fondation de l'Enfance en 2008.
 

EN SAVOIR +

FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Formation Le documentaire, atelier mode d’emploi

Atelier d'écriture documentaire animé par Hélène Desplanques, réalisatrice et membre des commissions documentaires (CNC, Pictanovo) : un documentaire ? de l'idée à l'écriture ? constituer un dossier ? les filières documentaires ? le pitch : comment parler de son film ?

10 jours
Distanciel / Présentiel
Initiation
Pôle Emploi - Afdas / OPCO

3 360 € HT

Prochaines Sessions

Validation des Acquis

Ce certificat structure le déroulement de la formation selon ses objectifs, et évalue ses acquis tout au long, avec des exercices donnés par le formateur, portant sur les axes principaux du programme et des objectifs, permettant de mesurer le niveau des compétences acquises et maîtrisées, le degré d'autonomie atteint en fin de formation. La responsable pédagogique réceptionne les résultats des exercices, et sanctionne par un niveau atteint d'acquisition, de A (Compétences acquises et maîtrisées, autonomie complète) à E (Compétences non acquises), en passant par des notes intermédiaires.