Accueil | Formations | Formation Atelier d’écriture scénario

Formation Atelier d’écriture scénario

Atelier d'écriture scénario de fiction animé par Vincent Cappello: bases de l'écriture, méthodologie, sujet et histoire, prémisse, concept narratif, développement, personnages, arc de progression, dialogues, dossier lisible par tous.

durée
10j. (70h)

10h-13h puis 14h-18h

Distanciel / Présentiel
durée
3 360 € HT 
 4 032 € TTC
Pôle Emploi Afdas / OPCO

INSCRIPTION, DEVIS...

01 48 06 10 18‬
ou par mail

PROCHAINES SESSIONS

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Le scénario de fiction est la traduction en image et en son d’une histoire, c’est-à-dire d’un comportement humain depuis son origine jusqu’à son issue. Tout bon récit est un processus de transformation, qui obéit à des règles fondamentales.

L’atelier de scénario sera l’occasion de les étudier, toujours à partir du projet des stagiaires, de leur désir d’écriture. La méthode utilisée fera venir l’outil théorique a posteriori, une fois que la pratique l’aura rendu nécessaire, jamais l’inverse. Cela permettra aux stagiaires d’en saisir le sens concret, afin d’intégrer la capacité à construire très vite une structure narrative solide, quel que soit le format.

Cette formation d’écriture de scénario de 2 semaines est un atelier animé par Vincent Cappello, scénariste, pour apprendre à écrire, nourrir, structurer et développer un scénario de fiction, de manière pratique :

  • Raconter une histoire.
  • Développer sa créativité.
  • Acquérir les bases de l’écriture scénaristique.
  • Développer un projet personnel à travers une méthodologie précise
  • Définir son sujet/son thème : « Ce que je souhaite raconter ».
  • Trouver son histoire : « Tous les coups sont permis ! ».
  • Définir clairement une prémisse à laquelle se référer tout au long de l’écriture (et même du tournage et du montage).
  • Développer un concept narratif.
  • Développer son personnage principal.
  • Apprendre à construire la structure narrative, l’arc de progression d’une histoire.
  • Développer un réseau de personnages.
  • Définir l’univers, le genre, la tonalité de son histoire (dont les bases sont posées dans le concept).
  • Écrire des dialogues justes.
  • Apprendre à rédiger un scénario, lisible tant par des financiers que par une équipe technique.
  • Rédiger un dossier d’intentions (composé de tous les éléments abordés au cours de la formation)

 

FORMATEUR Vincent Cappello, scénariste et comédien, formateur en scénario.

Présentation de l'outil

L’atelier de scénario est destiné à toute personne ayant envie d’écrire un scénario ou ayant besoin d’acquérir les notions de base du storytelling :

  • Réalisateurs, souhaitant développer des projets personnels
  • Motions designers, (les règles scénaristiques seront les adaptées à leur activité).
  • Acteurs ou techniciens ayant envie de passer à l’écriture de films et même à la réalisation.

Aucune connaissance particulière n’est requise mais, évidemment, une cinéphilie est un plus. Une culture littéraire aussi. Il est toutefois nécessaire d’avoir un fort désir de cinéma, même si l’idée d’un film n’est pas encore claire, la formation est là pour la faire apparaître.

Chacun des stagiaires sera accompagné par le formateur, comme le ferait un scénariste avec son réalisateur, ou à la manière d’un showrunner, dans le développement d’un projet personnel. Il est préférable de choisir une histoire courte.

Une méthodologie précise sera transmise à travers des outils théoriques appuyés sur des visionnages de films et des lectures de scénarii, toujours appliquée au développement du projet personnel du stagiaire.

La théorie suivra la pratique.

Nous alternerons des moments de travail individuel et en groupe, afin que chacun collabore à tous les scénarii et que chaque stagiaire soit challengé et donc poussé par les autres.

L’objectif est qu’à la fin de la formation les bases de chaque scénario aient été posées sous forme de séquencier et qu’au moins une séquence significative ait été dialoguée.

Pour les projets les plus avancés, une première version entière pourra avoir été écrite.

Au-delà de l’écriture scénaristique, cette formation sera une opportunité pour chacun de développer sa créativité.

 

CONTENU COMPLET DE LA FORMATION

NOTIONS DE BASE.

«Un narrateur raconte à un auditeur ce que quelqu’un a fait pour obtenir ce qu’il souhaitait et pourquoi il l’a fait.». Truby
La dramaturgie, c’est « la représentation en images et sons d’une histoire, donc d’une action humaine depuis son origine jusqu’à son issue ».

Les stagiaire recevront une méthode, des outils pour écrire un scénario. 
Mais il ne faut jamais oublier cette phrase de Truffaut :

« Il y a des films bien écrits et des films malades. Mais il vaut mieux un grand film malade qu’un petit film bien portant ».

Et ces deux phrases que Martin Scorsese dit à ses étudiants doivent devenir vos devises :
« Il y a un film que vous êtes le seul au monde à pouvoir raconter. C’est celui-là que vous devez trouver ».

Deux façons de le faire : soit on parle de ce qu’on connaît déjà, soit on étudie à fond son sujet.

1er exercice d’écriture.
Puis lecture de chacun des stagiaires devant le groupe.

Casablanca : Réalisation: Mickael Curtiz / Scénario : Julius J. Epstein, Philip G. Epstein, Howard Koch et Casey Robinson

PREPARER L’HISTOIRE.

  • Dégager les thèmes possibles.
  • Regarder ce qui s’est déjà fait sur le même thème.
  • En conclure un message, une problématique que l’on souhaite interroger.

Trois questions préalables, le triangle : 1. A qui ? 2. Quoi ? 3. Comment ?

1.    A qui ? Se poser la question de à qui s’adresse le film. La cible. La connaître bien, ou la rencontrer.
2.    Quoi ? L’histoire et le message, en fonction de la cible.
3.    Comment ? En fonction de la cible, de l’histoire et du message, quel traitement ? Le genre, l’univers, le style, le ton (rire/transgression,…).

Travail sur chaque projet :

  • Chacun parle à l’oral de son projet, dit là où il en est.
  • Puis en travail individuel, définition du triangle de chacun.
Apocalypse Now/ Réalisation : Francis Ford Coppola / Scénario : John Milius

PREMIERE ETAPE DE L’ECRITURE DU SCENARIO : LA PREMISSE.

C’est l’histoire formulée en une seule phrase.  
Elle doit donner tout le mouvement de l’histoire, du film.
La prémisse doit présenter le personnage principal, l’enjeu du film et le dénouement

Définition des notions importantes de dramaturgie :

  • le personnage principal : définitions des notions d’exposition (routine du personnage), d’objectif et de désir.
  • l’enjeu : définitions des notions d’élément déclencheur, d’obstacle (interne et externe).
  • définition du conflit : désir + obstacle = conflit.
  • le dénouement : définition de la catharsis (évolution du personnage) et nouvel équilibre.

Définition de la prémisse de chaque projet.
Après un 1er jet, précision de la prémisse grâce aux 4 questions de Franck Daniel…

La mort aux trousses : Réalisation : Alfred Hitchcock / Scénario : Ernest Lehman

LES 4 QUESTIONS DE FRANCK DANIEL
co-directeur avec Milos Forman de l’École de Cinéma de Colombia University

Il s’agit de 4 questions à se poser en boucle sur l’histoire :

A.    Qu’est ce que vous voulez raconter ?
L’histoire + sens profond, problématique interrogée.

B.    Quel est le personnage principal ?
Il définit le point de vue de l’histoire + développer sa backstory.

C.    Qu’est ce qu’il veut ?
Quel est son objectif ? Son intention principale ?
(Que l’on segmentera ensuite en intentions séquentielles)

D.    Qu’est ce qui l’empêche d’obtenir ce qu’il veut ?
Les obstacles : internes (ex : la peur) et externes (ex : les méchants).
L’objectif empêché par les obstacles = CONFLITS (Internes et externes) du personnage principal.

Remonter à la 1ère question, pour mieux y répondre.

Appliquer les 4 questions sur chaque projet.

 

LE CONCEPT

C’est l’idée force ou proposition destinée au spectateur qui va différencier le film des autres sur le même sujet. Il permet à la prémisse de se déployer totalement.

Concept = processus de l’histoire + développement original.

Il est important de comprendre le concept comme l’idée de synthèse, la cause constructrice du récit. C’est le concept qui fait de l’histoire une unité individuelle et la rend différente de toutes les autres histoires.

Le concept peut être déterminé grâce au fond et/ou à la forme.

Dans le fond : Trouver le sens universel et original à l’histoire.

Dans la forme :

1.    Métaphore du voyage. L’Odyssée ou Apocalypse Now
2.    Le symbole : « La tempête », « Moby Dick » etc…
3.    Le processus narratif. Très important !

Beaucoup des meilleurs concepts se trouvent dans le processus narratif.
Définition de la notion de récit : l’histoire est la chronologie des événements et le récit la manière dont on raconte l’histoire, c’est à dire l’ordre arbitraire et spécifique dont on va rapporter les faits d’une histoire.

Ex : Irréversible de Gaspard Noé / 21 grammes d’Inarritu etc…

NB : Le fond n’est pas dissocié de la forme. La forme est la meilleure manière de raconter le fond.

« La forme, c’est le fond qui remonte à la surface ». Victor Hugo

Définir un concept pour chaque projet.

2046/Réalisation et scénario : Wong Kar-waï

LA STRUCTURE NARRATIVE
arc de progression d’une histoire :

Acte 1

1.    Exposition du personnage (+ problèmes)
2.    Élément déclencheur (ou incident déclencheur).

Acte 2

3.    Objectifs du personnage
4.    Obstacles

Le désir du personnage + les obstacles = le conflit du personnage.
Les obstacles de plus en plus intenses emmènent le personnage au climax de l’histoire :

5.    Climax (Ou apogée/confrontation)

Acte 3

7.    Dénouement
8.    Nouvel équilibre.

Élaboration de la structure narrative de chaque projet

 

RESEAUX DE PERSONNAGES :

A.    Développement du personnage principal.
En fonction, de son intention et de sa manière de réagir aux obstacles qu’il rencontre.
B.    Différents archétypes de personnages.
C.    Les différents processus de transformation d’un personnage.
D.    Comment créer des conflits avec les objectifs différents et contradictoires des personnages afin d’augmenter les enjeux et l’ampleur de l’histoire.

Le parrain : Réalisation : Francis Ford Coppola / Scénario : Mario Puzzo

GENTRE/STYLE/TON

A.    Les différents genres : leurs maîtres, et les particularités à savoir.
B.    Ton : qu’est ce qu’on veut faire ressentir au spectateur ? L’impact ?
C.    Déclencher des émotions. Mais lesquelles ?

La distinction ne se fait pas entre émotions positives et négatives (ex : films d’horreur)
Mais entre émotions stimulantes et qui inhibent.

Éviter les scénarios ennuyeux, pessimistes, complexes,…

Pour stimuler le lecteur, il faut générer 4 émotions :

A.    La surprise (différence entre surprise et suspens d’Hitchcock).
B.    L’anticipation
C.    Le divertissement
D.    La clarté

 

ELABORER UN DOSSIER D’INTENTIONS

…à partir de tous les éléments élaborés durant la formation.

 

REDIGER LE SCENARIO

A.    Structurer une séquence.
B.    Écrire des dialogues justes.
C.    Rédiger (Sur FINAL DRAFT ou WORD)
D.    Épurer le scénario

« La perfection est atteinte, non quand il n’y a rien à ajouter,
Mais quand il n’y a rien à retrancher ».  Saint Exupéry

Taxi driver : Réalisation : Martin Scorcese / Scénario : Paul Shrader

Méthodologie et pédagogie de la formation :

Les stagiaires devront arriver à la formation avec une idée de film, ou au minimum, l’envie d’un sujet à traiter. Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà commencé à écrire, mais si c’est le cas, nous partirons de ce qui existe déjà, même si c’est pour le déconstruire.

Il est recommandé de partir d’une histoire courte.

Il sera demandé aux stagiaires d’exposer leur idée de vive voix aux autres, car « l’écriture de scénario a plus à voir avec la tradition du conte oral que celle du roman ».(Paul Schrader). Les stagiaires raconteront d’ailleurs régulièrement leur histoire, là où elle en est, pour la tester, garder un regard clair et ne pas se noyer dans l’écriture.

Chacun développera son scénario selon les différentes étapes citées plus haut. Les règles théoriques seront transmises au moment où l’écriture les rendra nécessaires. La théorie (20% de l’atelier) ne sera ainsi jamais déconnectée de la pratique (80%), afin de la rendre plus concrète, plus accessible.

Les stagiaires alterneront les séances de travail en groupe et individuelles, durant lesquelles le formateur prendra le temps d’accompagner chacun à la manière d’un scénariste avec son réalisateur, ou d’un show runner.

Il ne sera pas interdit de travailler en dehors de l’atelier, mais les journées étant intenses, il sera recommandé de laisser les cerveaux se reposer durant la nuit.

L’objectif est que chaque stagiaire reparte de la formation avec la structure de son scénario bien définie à travers un séquencier (scénario sans dialogues), au moins une séquence dialoguée (pour les projets les plus avancés, le scénario entier pourra être dialogué, dans une première version) et un dossier d’intention, qui permettra au stagiaire, à l’issue de la formation, de démarcher les producteurs et autres partenaires.

 

Tootsie : Réalisation :Sydney Pollack / Scénario : Larry Gelbart, Murray Schisgal

 

CONDITIONS DE LA FORMATION

MODALITES D'ORGANISATION

Formation présentielle, en nos locaux, 13 rue Desargues, 75011 Paris.

MOYENS ET MODALITES PEDAGOGIQUES

Une salle de formation avec tableau blanc, un poste informatique pour chaque apprenant, un poste informatique vidéo-projeté pour les formateurs, avec accès internet et imprimante partagée. Alternance de séquences théoriques et d'exercices d'application réelle. Les exercices sont réalisés sous la supervision des formateurs, dans une logique d'apprentissage des compétences et d'autonomie progressive des apprenants. Des exercices plus longs et synthétiques permettent de reprendre un ensemble de compétences dans des cas pratiques types des métiers et compétences concernés, et s'assurer de leur acquisition par les apprenants.

SUPPORT DE COURS

SUIVI DE STAGE

Gratuit par email

RESP. PÉDAGOGIQUE

James Simon

FORMATEUR

Professionnel en activité, expert reconnu dans son domaine, animant régulièrement des formations.

LABELS QUALITÉS

Centre certifié Qualiopi (certification nationale) / certifié ISQ-OPQF / référencé Data-Dock / centre certifié Adobe / Maxon / Blackmagic Design / centre de test Certiport

MOYENS TECHNIQUES

5 stagiaires maximum.

PARTICIPANTS

Réalisateurs, motion designers, acteurs ou techniciens, pour développer des projets personnels, passer à l'écriture de films, ou améliorer l'écriture au sein de leur activité actuelle.

NIVEAU REQUIS

Aucune connaissance particulière requise. Culture littéraire et cinéma appréciées, recommandées. Désir fort de cinéma ! Entretien pédagogique pour valider l'inscription et l'utilité de la formation.

ACCESSIBILITÉ

Nos formations sont accessibles et aménageables pour les personnes en situation de handicap. Fauteuils roulants autorisés en largeur maxi 70cm. Pour tout handicap, auditif, visuel ou autre, merci de nous contacter pour les aménagements possibles.

VALIDATION DES ACQUIS

Contrôle continu tout au long de la formation, exercé par le formateur et supervisé par la responsable pédagogique. Délivrance d'un Certificat de Validation des Acquis de Formation. (en savoir plus)

NOS FORMATEURS

Vincent Cappello
Vincent Cappello
Scénariste et réalisateur, cinéma et théâtre.
Diplômé du Théâtre National de Chaillot, Vincent Cappello débute en tant que comédien au théâtre et au cinéma. Très vite, il écrit des scénarii de longs métrages (« Max », avec Joey Starr, Mathilde Seigner et Jean Pierre Marielle, « Sol » avec Chantal Lauby et Camille Chamoux) et collabore entant qu’auteur pour divers artistes : Dominique Farrugia, Lisa Azuelos, Thierry Ardisson, Amelle Chabhi, Jézabel Marquès-Nakache, Faiza Guëne, Elie Sémoun. Il réalise également des clips, des web-séries et des fictions (festivals de Palm Springs, Sundance London TV, New York…). Il prépare actuellement son premier long métrage « Dernier Appel », tournage en 2022, avec Camélia Jordana, Sandor Funtek et Julia Piaton, distibué par Bac Films.

Parallèlement à sa formation d’acteur, Vincent Cappello obtient à la Sorbonne une licence de Politique de l’emploi et droit des ressources humaines.
Il aime nourrir son travail de différentes rencontres humaines, à travers son activité de coaching d’acteurs aussi bien dans le secteur social (France Terre d’Asile) que dans le monde de l’entreprise (Danone, CD&B), et en conduisant des ateliers d’écriture (Ecole Multimédia, Centre Archereau) passant des outils du storytelling pur à des méthodes plus expérimentales comme l’écriture de plateau.
 

EN SAVOIR +

TÉMOIGNAGES

Cadre de formation et de pause très plaisant avec ses espaces intérieurs et extérieurs, « petites » attentions très appréciées, adaptation aux mesures sanitaires rassurantes.

Rachel Benzimra

Merci de votre attention avec les élèves et félicitation de vos locaux et votre accueil

Rafael Mathias Monteiro
 

FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Formation Ecrire et réaliser un reportage

Construire le sujet, écrire le séquencier, tourner et monter, atelier animé par Marion Wegrowe, journaliste réalisatrice.

05 jours
Présentiel
Initiation
Spécialisation
Pôle Emploi - Afdas / OPCO

1 680 € HT

Prochaines Sessions

Formation Le documentaire, atelier mode d’emploi

Atelier d'écriture documentaire animé par Hélène Desplanques, réalisatrice et membre des commissions documentaires (CNC, Pictanovo) : un documentaire ? de l'idée à l'écriture ? constituer un dossier ? les filières documentaires ? le pitch : comment parler de son film ?

10 jours
Distanciel / Présentiel
Initiation
Pôle Emploi - Afdas / OPCO

3 360 € HT

Prochaines Sessions

Validation des Acquis

Ce certificat structure le déroulement de la formation selon ses objectifs, et évalue ses acquis tout au long, avec des exercices donnés par le formateur, portant sur les axes principaux du programme et des objectifs, permettant de mesurer le niveau des compétences acquises et maîtrisées, le degré d'autonomie atteint en fin de formation. La responsable pédagogique réceptionne les résultats des exercices, et sanctionne par un niveau atteint d'acquisition, de A (Compétences acquises et maîtrisées, autonomie complète) à E (Compétences non acquises), en passant par des notes intermédiaires.