Actualités | Final Cut Pro X, 2 ans après sa sortie, un point par James Simon

Final Cut Pro X, 2 ans après sa sortie, un point par James Simon

Final_Cut_Pro_0_X_600pixels

Fondamentalement bouleversé, Final Cut Pro X exige de chacun un apprentissage à partir de zéro, pour comprendre son ergonomie et sa logique, et s’appropprier la puissance de ses outils et fonctions.

Depuis son lancement en 2011, Final Cut Pro X a beaucoup évolué, gagné en mises à jour gratuites de nombreuses fonctions puissantes : imports et exports XML pour les EDL, l’étalonnage et le mixage son, fonction multicam (la plus puissante des outils de montage actuels), gestion du son amélioré, gestion de formats récents…
Final Cut Pro X est réellement un outil de montage révolutionnaire, par son prix extrêmement bas (230 Euros ! pour un outil réellement professionnel), son ergonomie repensée, plus facile à apprendre et plus rapide dans de nombreuses opérations courantes aussi bien en import/capture, montage qu’en création d’habillages et effets visuels. Et Final Cut Pro X offre une puissance unique pour les transferts et les calculs d’effets, et autres processus voraces en temps de calcul (conversions, mélange de définition, multicouche d’images…), qui se font sous Final Cut Pro X en tâche de fond ou en temps réel grâce à une utilisation des cartes graphiques du Mac.
Final Cut Pro X est le résultat d’une ré-écriture à 0 d’un outil de montage par les équipes d’Apple :pour proposer un outil adapté aux machines actuelles et à venir (cartes graphiques…), aux systèmes d’exploitation modernes (64 bits, et ne pas s’encombrer d’un logiciel écrit en de multiples codes source, et de multiples rétro-compatibilités), et bien entendu adapté aux moyens de tournage modernes (cartes mémoire, HD, UltraHD, cinéma numérique de très haute définition) et aux vecteurs de diffusion d’avenir : fichiers, web, tablettes et smartphones, et non plus la K7 ou le DVD.
Apple a pris le temps de venir dans des salles de montage, étudier et chronométrer des monteurs et des monteurs truquistes pour observer leurs différents workflows et processus de travail (en news, doc, fiction, pub, institutionnel), afin d’aboutir à un outil de montage repensé, avec une accélération et une simplification des gestes pour dérusher, monter, trimmer, habiller, étalonner, truquer, et surtout fluidifier les processus techniques inintéressants : transferts et conversions en tâche de fond, exports,…
Apple a pris un risque en imposant un outil profondément différent (d’où certaines réticences à sa sortie, d’autant que Final Cut Pro X n’était pas “fini”, avec des fonctions manquantes, qui sont arrivées quelques mois plus tard), avec cet outil de montage qui impose de se former de nouveau à zéro, même pour les anciens utilisateurs de Final Cut Pro (7, 6…), qui ne comprendront pas au début que ce Final Cut Pro X s’appelle Final Cut Pro alors que l’ensemble des outils, noms et procédures ont changé.
Mais si Final Cut Pro X connait désormais un réel succès et commence à s’imposer partout, ce n’est pas simplement par son faible coût, mais surtout par sa puissance, sa simplicité et ses nombreuses fonctions professionnelles très riches, et finalement assez complexes.

Un outil multicam souple, le plus puissant actuel !
Un outil multicam souple, le plus puissant actuel !

 

Pour aller plus loin sur Final Cut Pro X :

Toute l’actualité des plug ins
Final Cut Pro
 
 Site officiel Apple
FINAL CUT MTL  Site francophone des utilisateurs québécois    un must !
FCP.CO  Site des utilisateurs américains (USA) – en anglais, mais le top de l’actualité en postproduction

COMPRENDRE LA VIE ET FINAL CUT PRO X, fameux article de Vincent Coste, formateur, monteur et spécialiste Final Cut Pro X.
Le premier test de Final Cut Pro X…
FCPX.TV   Master list sur FCP X : sites, articles, tutoriaux, vidéos…
Nos formations Final Cut Pro : initiations et perfectionnement. Elles se déroulent par 5 stagiaires maxi, chaque stagiaire dispose d’une station avec retour vidéo HD, sources HDcam, P2, XDCam HD, Reflex…

 

les plus populaires

agenda

Tags