Actualités | Adobe Creative Cloud : ses logiciels mis à jour.

Adobe Creative Cloud : ses logiciels mis à jour.

Adobe Creative Cloud ne consiste pas juste à mettre à jour les logiciels présents dans la Creative Suite. Non. Adobe déploie toute une philosophie autour de la communication et de l’aspect communautaire.

Le souci d’Adobe est de répondre aux besoins d’un milieu possédant une forte appétence en matière de communication.
L’envie de montrer, partager, regarder, échanger autour de ses créations et celles des autres, est tout particulièrement propre au milieu de l’image.

Désormais, plus de numéro de série, plus de « versioning » non plus. Photoshop CC, par exemple, restera toujours Photoshop CC.
Il suffira de vous connecter avec votre ID Creative Cloud personnel pour voir instantanément sur le « mur » de votre portail, les dernières mises à jour à télécharger. Il ne sera plus obligatoire d’attendre 12 à 18 mois pour avoir accès aux nouveaux outils des prochaines versions.

Ces 5 dernières années, les supports de communication et les terminaux mobiles se sont considérablement multipliés, poussant les graphistes à devenir de plus en plus multi-tâches. Désormais il faut être capable de traiter le contenu et sa destination. Les logiciels vont donc être de plus en plus « équipés » pour favoriser la publication en ligne et s’adapter aux sites web, tablettes, smartphones, pc, Mac, …

Un seul jeu de paramètres par ID. Une licence pour 2 postes. Si vous désirez vous connecter sur un 3ème poste, au lieu de vous refuser l’autorisation, on vous proposera alors de déconnecter automatiquement l’un des 2 autres comptes à la place.
Comptes et licences peuvent être utilisés séparément puisque l’on peut utiliser la licence de quelqu’un d’autre et être sur son propre compte en parallèle.

Poux ceux qui se demandent ce qui se passera s’ils n’ont pas d’accès internet au moment de la mensualisation, un utilisateur m’a soufflé qu’un délai d’un mois supplémentaire serait accordé le temps de trouver de quoi se connecter.
Si vous êtes utilisateur individuel, vous recevez 20Go de stockage. Si vous souhaitez augmenter cet espace de stockage, aucune solution pour le moment. Aucune, à part souscrire à la formule Entreprise qui, elle, possède 100 Go de stockage.

 
Adobe Premiere Pro CC a surtout été optimisé pour votre confort.
Montez du contenu pour toutes les plates-formes grâce aux codecs Apple ProRes. L’encodage serait plus rapide, beaucoup de nouveaux raccourcis clavier, possibilité de faire du copier-coller d’attributs et de choisir AVANT le collage les effets que l’on souhaite appliquer.
De puissants workflows colorimétriques ont été mis en place, ainsi que le moteur Lumetri qui facilite l’application de looks colorimétriques.
Possibilité de travailler sur des projets Multicam avec des fichiers dont les codecs et les dimensions diffèrent.
Les vidéos plus petites sont automatiquement agrandies.
Toutes les dernières versions Adobe SpeedGrade CCAudition CCPrelude CCAdobe Story CC sont jointes.

L’interface d’ Adobe SpeedGrade CC ainsi que plusieurs passerelles ont été dévéloppées pour favoriser un lien dynamique entre ces deux logiciels.

Comme on peut le constater ci-dessus, SpeedGrade CC est un logiciel sans menu.

Certains d’entre vous reconnaîtront des onglets similaires à ceux mis en place dans Lightroom.
Il est possible d’aligner plusieurs têtes de lecture pour ajuster plus précisément les réglages.
Comme dans After Effects, nous retrouvons les systèmes de calques.
Les réglages effectués peuvent être enregistrés en LUT, très facilement applicables sur After et Premiere.
Une autre fonction assez intéressante est la possibilité d’enregistrer un snapshot, récupérer ce snapshot sur Photoshop pour le travailler et réinjecter le résultat, sauvé en targa 32 bits, dans SpeedGrade.
Le logiciel analysera l’image et identifiera les retouches effectuées, qu’il appliquera sur la séquence entière.

 

 
Désormais vous pourrez approfondir considérablement votre travail 3D grâce au tout nouveau partenariat entre After Effects CC et le logiciel Cinema 4D de Maxon.

Attention, la version Cinema 4D est une version « Light », le logiciel n’est pas intégralement proposé.
Il s’agit surtout d’un package plutôt orienté Design-Jeux vidéo puisque vous pouvez toucher au modeling, aux textures, lumières, caméras et à l’animation. Les outils de particules et de cinématique inverse sont réservées à la version full du logiciel.
Adobe et Maxon n’ont pas encore convenu de tarifs pour une éventuelle mise à jour de la version « Light » à une version « Full ». La licence complète de Cinema 4D vaut 2000 Euros.

L’outils Refine Edge a été ajouté à l’outils « Rotoscoping ». Il permet de redessiner sur les parties qui nécessitent un traitement plus fin et ainsi améliorer le traitement des contours plus précis tels que les cheveux, les poils d’animaux, etc…

L’outil Warp Stabilizer permet d’effectuer des stabilisations localisées, soit stabiliser une partie seulement de l’image. Après avoir stabilisé l’image, il suffit d’afficher les points de tracks qui ont été nécessaires à la stabilisation et  de supprimer ceux qui ne vous intéressent pas… L’image sera trackée uniquement sur la partie dont les points de track sont toujours existants.

Un véritable environnement 3D a été mis en place. Si vous souhaitez importer un objet 3D dans votre scène, il faudra activer le « Set ground, plane & Origin » et sélectionner les points de track 3D. Lorsque vous sélectionnerez des points dans l’espace, au moment de la création de votre Objet, celui-ci se placera automatiquement en fonction de l’espace de votre scène.
La commande « Export Cinema 4D » lance automatiquement Cinema 4D. Vous pouvez y retrouver les paramètres du Track 3D de votre scène After Effects. Une fois les réglages effectués et enregistrés, pas besoin de rendu, juste un « Save » pour importer sous AE. Nous sommes presque dans du dynamic link.
 

Les deux outils stars de Photoshop CC  sont la réduction du flou de bougé et la retouche non destructive en passant par le filtre de Camera Raw.

Un nouveau filtre de Netteté analyse le mouvement par le biais d’algorithmes de netteté adaptatifs pour réduire le flou de bougé, le bruit, et autres effets de halo disgracieux.

On peut travailler les bords anguleux ou arrondis des calques de forme directement dans le panneau Propriété.

 

L’outils de suréchantillonnage intelligent permet d’augmenter les dimensions de l’image jusqu’ à 300% sans subir une pixellisation trop destructrice. Un nouvel algorithme lisse l’agrandissement, puis il est possible de réduire ou augmenter le détail à l’aide du curseur de réduction de noise.

 

La fonction Adobe Camera Raw 8 offre de nouvelles commandes pour redresser et perfectionner les images par le biais d’un pinceau et non plus d’une forme circulaire. Cette fonction consiste à retoucher par coups de pinceau, non destructeurs, et permet de toujours revenir en arrière.  

L’outil Upright redresse automatiquement l’horizon et corrige les perspectives sans déformations.

Un filtre radial  permet de régler plus en détails le contour progressif du dégradé. Plusieurs Radial peuvent être travaillés sur la même image.

 

Il est désormais possible de sélectionner plusieurs tracés, formes et vecteurs à la fois.

 Photoshop et Photoshop Extended ont été mis en commun pour faciliter l’accès aux outils 3D et une meilleure analyse de l’image. On peut créer un Objet Cube, dupliquer l’objet, le supprimer. La fonction « Objet d’occurrence » permet de lier un objet et sa réplique.
Grâce aux vues juxtaposées de la capsule design et de l’incrustation UV, la peinture devient réellement dynamique puisqu’on peint directement sur l’objet en voyant quelle zone de la map UV est impactée.

Un partenariat avec Typekit met à votre disposition la quasi totalité des polices du web. Aussi longtemps que vous êtes sous abonnement, finis les problèmes de copyright. Une partie de ces polices peut être installée sur votre poste de travail.

 Photoshop est le premier soft à publier directement en ligne sur Behance.

Photoshop CC peut également générer du code CSS pour les éléments de conception spécifiques à copier et coller dans votre éditeur web.
La fonctionnalité des actions sous condition signifie que vous pouvez placer des travaux de traitement de routine sur le pilote automatique. Ces commandes utilisent if / then de choisir automatiquement entre les différentes actions en fonction de règles que vous définissez.
Flux de gagner du temps: faire glisser un calque à un document par onglets, créer des chemins plus facilement avec de nouvelles touches de modification, de déplacer un chemin avec la barre d’espace et de comprendre les profils ICC.
Vous pouvez maintenant importer des échantillons de couleurs directement à partir de HTML, CSS ou les fichiers SVG.
Un aperçu réaliste de la façon dont votre type va chercher sur le web avec une option qui correspond étroitement à la lutte anti-aliasing de votre système d’exploitation de bureau.

 

Illustrator CC possède un nouvel outil de retouche de texte « Type Touch » qui permet au graphiste de sélectionner caractère par caractère et de gérer le déplacement, modifier les dimensions, le point de pivot, tout  en gardant l’aspect non destructif du vectoriel.

Du côté des Brosses et MotifsArt, Pattern et Scatter brushes peuvent contenir des images raster, pour peindre avec un pinceau fabriqué à partir d’une photo
Il suffit de sélectionner la forme, de saisir l’objet que l’on veut appliquer, d’ouvrir le panneau « Nouvelles Formes » et cocher l’option « Forme de motifs – proposition d’angle ».
Le résultat est tel que votre image, répétée de manière aléatoire, reconstituera la forme initiale en suivant son tracé.
Il est toujours possible de revenir sur cette forme pour la casser, la retravailler.


Autre possibilité, mettre des images allant jusqu’à 1 Megapixel dans une forme.
Dans l’onglet « Forme », on glisse son image, puis on sélectionne le tracé et on applique.
La mise en forme est directe.
On peut revenir modifier le tracé.
On peut également s’en servir comme brosse.
Si on a bien fait attention à travailler sur des layers séparés, on peut également enregistrer le résultat en psd et venir retravailler les détails sous Photoshop.
Le résultat sera plus précis, plus propre que celui obtenu par l’outils « Déformation de la marionnette » par exemple. 

Quand on travaille des formes avec des motifs, souvent ça se complique lorsqu’on en arrive au traitement des bords. Illustator CC vous propose automatiquement différents motifs à appliquer aux bords en fonction du motif que vous utilisez. Ces motifs sont modifiables à votre convenance.

 

 

Illustrator CC peut générer du code CSS pour vous, prêt à copier et coller dans votre éditeur web.
Commuter instantanément entre le type de zone et le type de points. Tous vos éléments placés – images, graphiques et textes – apparaissent maintenant dans le panneau Liens.

 

InDesign CC vous propose de choisir la couleur de votre interface.


Générer très simplement des QRcodes. Choisissez leur contenu en y associant, entre autres, la VCard du client par exemple. Travaillez leur forme en choisissant la couleur de la typo et du bloc.

 

64 bits de réécriture soit une meilleure répartition des processeurs et une plus grande rapidité à l’ouverture, enregistrement et au moment de l’impression.

-Tout comme dans Illustrator, les polices sont regroupées par jeux stylistiques et par préférences. Un vrai moteur de recherche a été intégré pour pouvoir trouver la typo cherchée sans devoir en connaitre le nom exact.

 

 

Les listes de parentés ont été optimisées.
Quant à l’ePub, il est beaucoup plus propre et carré. Il est maintenant possible de l’exporter avec feuille CSS.
La table des matières peut être ignorée à l’Export, l’Index peut être automatiquement exporté et utilisé comme Index justement.

Le Preview apporte un aperçu des modifications en temps réel. Support de l’affichage Retina.

Du côté édition, Adobe Muse CC permet aux clients de modifier un site déjà en ligne puisque l’on peut créer des sites web sans écrire la moindre ligne de code. Le designer doit juste vérifier, valider et actualiser ce qui a été fait.

Edge Animate CC permet la création de contenu animé et intéractif sous CSS, JavaScript et HTML. La nouveauté la plus parlante est son Motion Path et la possibilité de dessiner la trajectoire de l’objet animé dans le Viewer.
On dessine la ligne, on l’edit, on joue avec les courbes.. L’option d’auto-orientation propose d’appliquer une rotation à l’objet en fonction de sa trajectoire.
Les fichiers sont sous forme de Templates, ce qui permet de loader les animations plus rapidement – le Runtime étant hébergé par le Cloud.


CSS Designer
est un nouvel outils de Dreamweaver CC qui  met en avant des outils graphiques intuitifs pour vous aider à générer du code pour le web et appliquer des propriétés CSS telles que les ombres et dégradés.

 

 

 

 

 

 

 

Le workflow mis en place entre Photoshop CC et Edge Reflow CC permet d’envoyer dans Photoshop des maquettes faciles à convertir en sites web « responsive design », c’est-à-dire, réactifs et compatibles avec tous types de terminaux.
Une page « responsive » est une page web qui se met automatiquement à la bonne taille en fonction du changement de résolution.

Pour s’adapter, par exemple, à un format mobile, un format tablette, un navigateur internet, etc… le logiciel possède 4 à 5 fourchettes de résolution.

On peut déplacer les éléments dans l’espace et les redimensionner assez naturellement à l’aide de la réglette.

Toutes les modifications effectuées sont automatiquement répercutées sur les appareils mobiles concernés.

Adobe flash Pro CC passe en 64 bits et adopte une architecture modulaire pour plus de fiabilité et de rapidité.

Concernant la partie webdesign, la copie des fichiers CSS est beaucoup plus rapide.
Vous pouvez désormais exporter votre contenu vidéo et audio en haute définition.
La boîte à outils a été mise à jour; CreateJS inclut une nouvelle fonctionnalité pour les boutons, hit areas et motion curves.
L’interface utilisateur a été simplifiée avec des panneaux  et des boîtes de dialogue plus intuitifs.
Vous aurez le choix entre une lumière ou l’interface utilisateur sombre.
Un éditeur de code plus puissant, construit avec la bibliothèque open source Scintilla et disposant d’un nouveau panneau Find and Replace.
Un dessin en temps réel, ce qui signifie que vous pouvez afficher des aperçus complets, avec la couleur de remplissage et du contour, en même temps que vous dessinez.
La Timeline « time-savers » rend plus facile l’échange des symboles ou des images bitmap sur la scène.
Vous pouvez maintenant sélectionner plusieurs objets sur un calque et les distribuer en images clés en un seul clic.
La taille du « pasteboard » est illimitée.
Intégration avec Adobe Scout, un outil qui offre profilage avancé et l’analyse d’éléments tels que CPU, GPU, l’utilisation de la mémoire et les performances.
Un nouvel ensemble d’API JavaScript faciliter la mise en page de conception, les boîtes de dialogue, les actifs de jeux et de niveaux de jeux.

 


En cliquant sur les noms de logiciels en gras, vous trouverez des vidéos d’explications associées.

 

les plus populaires

agenda

Tags