Actualités | Formation initiale 3D: qu'en est-il de Blender?

Formation initiale 3D: qu'en est-il de Blender?

Blender en formation initiale.

On peut constater que le logiciel Blender n’est pas ou que très rarement proposé en formation initiale dans les écoles de formation à la 3D, alors que ses qualités commencent sérieusement à être reconnues par de nombreux utilisateurs de logiciels propriétaires tel que Maya, 3Ds Max, Rinho, lightwawe, etc…

formationinitiale1

Blender pourrait ainsi être l’outil idéal de formation initiale à la 3D. Gratuit, chaque étudiant pourrait l’utiliser chez lui à toute heure du jour et de la nuit sans aucune restriction de plateforme (mac, linux, window) ni de version de système d’exploitation et sans aucune limitation (au moins dans la modélisation) de portabilité des fichiers d’une version à l’autre (antérieure et ultérieure).

Une communauté internationale de développeurs et d’utilisateurs , très accessible et généreuse, est disponible à tous moments. Elle pourrait répondre rapidement aux questions que les étudiants pourraient encore se poser à la fin des cours.

Blender peut importer et exporter pratiquement tous les formats de fichiers issus d’autres logiciels 3D qu’ils soient « Open source », gratuits ou propriétaires. Les étudiants pourraient ainsi profiter pleinement d’autres projets 3D, qu’ils pourraient intégrer facilement à leur travail personnel.

Par sa conception récente, Blender possède une rapidité d’affichage des modifications de modélisation, d’animation, de texturage bien supérieure à la plupart des autres logiciels de création 3D. Ce temps gagné profiterait à la créativité de chacun des étudiants en leur permettant d’explorer ou d’essayer beaucoup plus de choses.

Le rendu en temps réel « Cycles » l’autre moteur de rendu intégré à Blender est idéal pour une formation initiale. Il permettrait aux étudiants de voir en direct et en temps réel toutes les modifications qu’ils réalisent sans être obligés de lancer à chaque fois un rendu qui n’en finit pas.

Blender est un logiciel « Open source », ce qui implique que son code source est accessible. Les étudiants les plus polyvalents, même en formation initiale, pourraient se familiariser avec l’écriture d’outils spécifiques qu’ils souhaitent développer pour travailler au mieux sur leur projet.

On peut considérer Blender comme une suite de logiciels encapsulés dans un seul . Ces différents logiciels permettent de travailler sur l’ensemble de la chaîne production d’un film d’animation 3D : de la création d’objets 3D à l’animation jusqu’au compositing en passant par le montage et le texturing. Nul besoin de sortir du logiciel pour réaliser telle ou telle tâche, d’être obligé d’enregistrer son fichier de polygone, de le rouvrir dans une autre partie du logiciel pour venir l’animer ou le texturer, faire une correction, le réenregistrer, le rouvrir dans une autre, etc. Dans Blender tout se modifie en temps réel et peut être modifié en direct sur chacune des étapes de la chaîne de production d’un film 3D. Les étudiants pourraient ainsi appréhender les différents métiers de la production 3D avant de choisir de se spécialiser dans des logiciels plus complets (After-Effects pour le compositing, final-cut pour le montage, etc…).

formationInitiale2

Les logiciels propriétaires ont bien sûr des qualités indéniables et les remplacer n’est pas le sujet. Il faut pourtant reconnaître que Blender possède des qualités pédagogiques indéniables. L’introduire dans des formations initiales donnerait à toute une génération d’étudiants des atouts supplémentaires à leurs réussites futures.
 

Olivier Borne

les plus populaires

agenda

Tags