Actualités | BMD Pocket Cinema Camera 4K

BMD Pocket Cinema Camera 4K


Blackmagic Design Pocket Cinema Camera 4K :
qui est-elle et que vaut-elle ?

Très attendue, cette caméra en version 2 offre de nombreux atouts :

  • ergonomie grandement améliorée : entre un reflex et une caméra pro très compacte
  • double sensibiliuté native (400 et 3200 ISO), avec 13 diaphs annoncés en dynamique
  • 4K DCI, UltraHD, FullHD
  • codecs Raw : ProRes (10 bits) et CinemaDNG (12 bits), enregistrés en interne !
  • écran 5 pouces tactile précis (1920×1080 pixels) et lumineux
  • menus directs bien pensés réglables sur l’écran tactile
  • aide à la mise au point sur l’écran (peaking), autofocus (selon optiques)
  • entrée audio (jack et mini XLR avec alim) et micro stéréo intégré
  • capteur 4/3 4K avec 60im/s en 4K et maxi 120im/s en FullHD
  • monture micro 4/3 (MFT) : économique et avec une grande offre d’optiques… micro 4/3 !
  • slots internes pour enregistrer sur cartes SD, UHS-II ou CFast 2.0
  • la caméra enregistre en 4K 12 bits raw sur CFast 2.0 ou via l’usb c sur SSD externe !
  • sortie HDMI et usb-c
  • utilise des batteries de type Canon LP-E6, ou via l’entrée alim ou par l’usb-c
  • la caméra est livrée avec une licence Resolve Studio, pour 1138 Euros HT !
  • livrée nue (sans optique ni batterie)
     
     

La Pocket Cinema Camera est bâtie autour d’un capteur au format 4/3 de taille moyenne (19,96mm x 10mm), un capteur doté d’une dynamique annoncée de 13 diaphs, avec 2 sensibilités natives : 400 et 3200 Iso.
Ce capteur filme en 4K DCI (4096×2160), UltraHD (3840×2160) et FullHD (1920×1080), à des cadences de 23,98 à 60im/s, voire 120im/sec en full hd.
La caméra n’offre pour le moment que le tournage en 10 bits Apple ProRes (422, HQ, LT, Proxy…) ou 12 bits Raw Cinema DNG, pas encore le nouveau BMD Raw. La performance de cette caméra économique est de pouvoir enregistrer ces formats en INTERNE !
On peut observer la présence de 2 micros intégrés autour de la monture d’objectifs.

Les débits sont assez élevés, surtout en CinemaDNG :

  • FullHD ProRes 5,6 à 27,5Mo/s (de proxy à HQ) et CinemaDNG 24 à 66Mo/s…
  • 4K DCI ProRes 24 à 118Mo/s (de proxy à HQ) et Cinema DNG 97 à 272Mo/s…

La Pocket Cinema Camera 4K offre une belle connectique de qualité : sortie HDMI, usb-c, entrée audio mini XLR avec alimentation phantom, prise casque et entrée audio mini jack stéréo.

La prise USB-C permet entre autres de brancher un stockage rapide (type SSD) pour enregistrer en externe de longues durées en Raw.


3 formats de cartes utilisables : SD, UHS-II ou CFast 2.0
 

La Pocket Cinema Camera 4K a une apparence d’appareil photo assez compact… en photo ! En réalité, cette caméra est plus grosse et lourde que les plus gros reflex actuels : quasiment 3cm de large en plus qu’un 5D…
 

La Pocket Cinema Camera 4K reçoit une monture pour objectifs de type MFT ou micro-4/3. Très appréciée par les cinéastes collectionneurs d’optiques d’occasion, 16mm ou autres… cette monture a pour avantage de rendre la caméra moins onéreuse (licence libre de droits) mais les propriétaires de jolis cailloux Canon apprécieront moins. En tout cas, on trouve de nombreux objectifs de qualité et/ou abordables, sans compter la possibilité d’acquérir une bague adaptatrice pour utiliser des objectifs Canon ou autres…
 

 

L’écran de 5 pouces est full hd et tactile, de qualité exceptionnelle pour une caméra aussi peu onéreuse.
Hélas il n’est pas orientable et surtout il est le seul à bord : aucun viseur pour un cadrage en extérieur…  

Les menus se règlent sur l’écran tactile et sont directs, faciles, intelligents : un vrai régal !
 

La Pocket commence à être livrée et on commence à recueillir les premières impressions.

Nino Leitner a testé la Pocket Cinema Camera 4K pour le site Cinema5D… A lire ici.
En résumé voici ses tests et critiques :

  • pour la mettre dans une poche il faudra plutôt de grandes poches… elle est surtout très large (3cm plus longue qu’un 5D)
  • l’écran tactile de 5 pouces est magnifique (FullHD !) et lumineux pour une caméra aussi économique
  • on regrette l’absence de viseur, ce qui implique d’acheter une loupe ou un cache, solution imparfaite car on doit souvent basculer entre visée et monitoring
  • cet écran n’est en plus ni orientable ni basculable
  • la prise en main est agréable… dans la main ! à accessoiriser pour le cadrage à l’épaule…
  • 3 boutons programmables
  • les menus sont directs, bien pensés, directs… et cette caméra est vraiment une caméra et pas un appareil photo détourné pour filmer…
  • l’utilisation de batteries LP-E6 est sympa (légères et économiques) mais l’autonomie est faible : 30-45 minutes
  • extinction inopinée à un moment bas de la charge (imprévisible) avec perte des images en train d’être tournées
  • on peut certes utiliser une source d’énergie extérieure…
  • le mode vitesse rapide en Full HD à 120im/s implique un fort recadrage
  • la sensibilité haute du capteur (3200 iso) est vite atteinte et à 6400 on découvre beaucoup de bruit, trop…
  • on espère voir arriver un jour le codec BMD Raw… qui combinerait débit faible, haute qualité et 12 bits… en interne !
  • la dynamique réelle serait de 11,6 diaphs (ProRes)… un très bon résultat (1 diaph de plus que l’A7SII)
  • pas d’autofocus continu (juste une map AF fixe à un moment)
  • en résumé : une caméra imparfaite mais raw et pro, pas chère, une très bonne affaire !



En savoir plus sur la Pocket Cinema Camera 4K ?

petites annonces

les plus populaires

agenda

Tags

politique de confidentialité mentions légales © VIDEODESIGN FORMATION 2018