Accueil | Portraits de Stagiaires | Jonathan Cadiot

Jonathan Cadiot

Jonathan Cadiot à suivi un stage Avid Media Composer – Initiation Complète (15j)

En quelques mots, comment définirais-tu ton parcours professionnel ?
Tout commence par des études de Géographie. Je m’étais spécialisé dans l’étude du vignoble chilien.On m’a proposé de rendre mon mémoire sous forme de film documentaire. J’ai tout de suite accepté. En cours de route, pour différentes raisons, j’ai changé de sujet et j’ai travaillé sur les problèmes liés à la sylviculture. Mon film-mémoire terminé et soutenu, j’étais soulagé. Je n’avais cependant pas vraiment envie de me lancer dans une thèse. J’ai donc décidé, avec un ami, de faire un autre film documentaire. Nous nous sommes intéressés à la défense du maïs natif par les paysans indigènes au Mexique. Le film a été sélectionné dans une dizaine de festivals en France et dans le monde, ce qui m’a permis de voyager, de voir beaucoup de films passionnants et de rencontrer des réalisateurs expérimentés. Ce qui n’a fait que conforter mon envie de poursuivre dans cette voie. J’ai monté en 2009 une société avec quatre amis, la SCOP Mille Plateaux Productions. Nous faisons des documentaires et un peu de prestations de services. J’ai écrit un nouveau film sur le conflit entre descendants de colons et indigènes Mapuches au Chili,conflit dont j’avais découvert l’existence lors de mon précédent voyage. Le scénario du film a remporté le prix coup de pouce du FIGRA 2010 et le documentaire a été diffusé sur Planète, en 2012. Je prépare depuis d’autres documentaires, activité à laquelle j’associe un peu d’institutionnel.
Images de mon dernier film :
Quelle est ton activité, replacée également au sein de celle de ton association ?
Alors ce n’est pas une association, c’est une SCOP (autrefois Société Coopérative Ouvrière de Production et désormais Société Coopérative et Participative). C’est comme une vraie SARL, à la différence près, qu’il n’y a pas de patron. Nous sommes cinq associés et toutes les décisions sont prises en commun. Ce fonctionnement correspondait à ce qu’on voulait. Et ça c’est bien. Au sein de la SCOP, je réalise des films, je monte, je cadre ou je prends le son, selon les projets que nous avons.
Pourquoi as-tu voulu suivre ce stage ? pour quels types de projets ou de désir(s) professionnels ?
J’ai voulu suivre le stage Avid Media Composer initiation complète car j’avais monté mes premiers films sur Final Cut Pro – qui est assez intuitif – mais je traînais quand même un certain nombre de lacunes,ayant tout appris en autodidacte. Je voulais passer à Avid Media Composer qu’on m’avait décrit comme plus élaboré (mieux, en fait) et qui pouvait m’ouvrir d’autres opportunités professionnelles. Que ce soit pour les projets personnels de documentaire, d’institutionnel ou pour trouver du travail auprès des chaînes ou des sociétés de production. Avid Media Composer me semble plus adapté (mieux, en fait).
Qu’as-tu pensé du stage et du logiciel ?
J’ai trouvé le stage parfait ! En trois semaines, nous avons revu tous les fondamentaux. J’ai comblé mes lacunes et j’ai sensiblement plus d’aisance en montage qu’avant le stage. Le fait d’être en petit groupe avec des monteurs ayant pour certains, une grande expérience, m’a paru vraiment très enrichissant. De surcroît, le matériel mis à disposition, est des plus modernes, le lieu est absolument génial et c’est à deux pas de chez moi (ce qui est anecdotique, j’en conviens).
Quels projets proches ou lointains as-tu (du point de vue du stage ou plus largement) ?
Je projette désormais de suivre toutes les formations Video Design. Pour ce faire, il va falloir que je fasse mes heures et donc que je réalise et/ou monte des documentaires au moins pendant les dix prochaines années.

mini CV

de géographie à Paris I au cours desquelles j’ai eu la chance de rendre mon mémoire sous forme de documentaire. (La otra cara de la moneda – 2007) le sujet traitait des problèmes liés à la sylviculture au Chili.  Cette première réalisation m’a donné l’envie de me lancer dans un deuxième film en autoproduction, au Mexique, sur la défense du maïs natif, que j’ai pu présenter dans plusieurs festivals. (Sin maiz no hay pais – 2008) . Tout cela m’a conduit
à créer avec 4 amis, la SCOP  « Mille plateaux productions » pour produire nos propres films et faire de l’institutionnel  (2009).

Réalisation d’un documentaire  « Par la raison ou par la force  »  (2011), sur la lutte pour la terre entre indiens Mapuches et descendants de colons au Chili. Ce film a été produit par les films grain de sable et Mille plateaux productions, il a obtenu le prix coup de pouce du Figra 2010, et a été diffusé  sur Planète +.

Depuis, écriture de scénarios qui attendent des réponses . J’aimerais bien me lancer dans le documentaire historique et toujours un peu d’institutionnel…

mail : jcadiot@milleplateauxproductions.com

PORTRAITS DE STAGIAIRES

Yann Nicolas

Yann Nicolas a suivi un stage After Effects Perfectionnement Pro (10j)

Sophie Reiter

Sophie Reiter a suivi Final Cut Pro montage et cinéma (4 semaines)

Jean Vlasseman

Jean Vlasseman a suivi un stage CINEMA 4D.

Karine Dogliani

Karine Dogliani a suivi notre formation de prise de vues en caméras HD.

Olivier Dalmasso

Olivier Dalmasso a suivi un stage de perfectionnement en prise de vues HD

https://video-d.com/mentions légales © VIDEODESIGN FORMATION 2018